OUAGANEWS
A la UneEconomie & Développement

Burkina : 293,0% d’augmentation du résultat net des SFD de grande taille (BCEAO)

La Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) vient de publier le rapport de la commission bancaire de l’Union monétaire ouest-africaine (UMOA) pour l’année 2021, qui présente l’évolution de la situation du secteur bancaire de l’Union. Selon ce rapport, le nombre de systèmes financiers décentralisés (SFD) de grande taille au Burkina Faso supervisés par la banque centrale est de 39 en 2021. Ils ont affiché un total de bilan de 514,0 milliards F CFA en 2021 et ont un poids de 17,9% dans l’Union. Le nombre de leurs clients est de 922 327 et ils emploient 1 997 agents.

Selon les dispositions de la loi uniforme portant réglementation des systèmes financiers décentralisés, est soumis au contrôle de la banque centrale, tout SFD d’un pays membre dont le niveau d’activités atteint un seuil de 2 milliards F CFA d’encours de dépôts ou de crédits au terme de 2 exercices consécutifs. Les autres SFD n’ayant pas atteint ce seuil sont supervisés par les ministères chargés des finances des pays concernés. Sur cette base, le nombre des SFD de grande taille au « pays des hommes intègres » ressort à 39 contre 38, l’année précédente.

Au 31 décembre 2021, les effectifs du personnel des SFD ont connu une baisse de 102 agents par rapport à fin 2020 pour ressortir à 1 997 agents. Le nombre de comptes détenus par les SFD de grande taille dans leurs livres, a enregistré une hausse de 1,4% pour s’établir à 922 327 à fin 2021.

Les SFD au Burkina Faso ont affiché un total de bilan de 514,7 milliards F CFA, en progression de 11,6% par rapport à fin 2020. Leurs emplois ont progressé de 6,6% pour atteindre 227,5 milliards F CFA en 2021. Les crédits à la clientèle représentent 86,5% des emplois. Quant aux ressources, elles ont baissé de 4,5% pour se fixer à 313,9 milliards F CFA. Elles sont dominées par les dépôts et emprunts qui représentent 73,8%.

Au 31 décembre 2021, le résultat d’exploitation s’est établi à 11,9 milliards à la fin de l’exercice 2021 contre 2,5 milliards, un an plus tôt. Quant au résultat net, il est également en hausse de 293,0% en ressortant provisoirement à 11,8 milliards F CFA contre 3,0 milliards F CFA, à titre définitif au terme de l’exercice 2020, en lien avec l’impact de la crise sanitaire dans le secteur.

Les taux brut et net de dégradation du portefeuille se sont établis respectivement à 4,4% et 3,1% en amélioration de 0,7 et 0,1 points de pourcentage par rapport à 2020. Ces taux mesurent la qualité des crédits des SFD. Le ratio moyen de capitalisation de ces SFD, visant à garantir un minimum de solvabilité de ces institutions, au regard de ses engagements, est ressorti à 13,8% contre 17,3% en 2020, pour une norme minimale de 15%.

 Moussa Wandaogo/Ouaganews

Situation des SFD agréés au 31 décembre 2022

SFD Total bilan (millions de francs CFA)
Faitières et caisse unitaires  
FCPB                137 447
ACEP Burkina                   36 043
BAOBAB                   28 497
CODEC Ouaga                   16 800
COOPEC GALOR                   13 444
PAMF                     7 213
FINACOM                     7 000
PMBF                     6 564
MIFA                     6 461
CPB                     6 030
URC Nazinon                     5 937
GRAINE                     5 685
CODEC Koudougou                     5 223
CBM                     4 067
CMBF                     3 733
CIF                     3 055
Caisses de base affiliées
23 caisses populaires                221 455
TOTAL                514 654  

Source : BCEAO

Articles similaires

Dématérialisation des procédures des régies de recettes : le rapport d’étude validé

Ouaganews

UPC : les députés dressent leur bilan partiel

Ouaganews

Sensibilisation à l’engagement citoyen : les femmes du SGGCM pour la construction de la démocratie et le respect du genre

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.