OUAGANEWS
A la UnePolitique

Burkina/Séminaire sous-régional : quelle approche pour des élections réussies dans un contexte de défi sécuritaire

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a organisé un séminaire du 7 au 9 décembre 2022 à Ouagadougou, sous la présidence du ministre en charge de la sécurité. Ce séminaire portait sur les processus électoraux dans un climat d’insécurité avait pour thème : « Processus électoraux et crise sécuritaire en Afrique subsaharienne : résilience des organes de gestion des élections »

Pendant trois jours, les organes de gestion des élections de l’Afrique de l’Ouest ont échangé afin de trouver des leviers de résilience aux processus électoraux. En tenant compte du défi sécuritaire auquel les pays font face, ce séminaire était le lieu de consolider les processus démocratiques.

« Nous pouvons dire que nous avons des outils, de bonnes pratiques qui ont été partagés sur la base desquels dans notre pays, il faudra évidemment que nous puissions travailler, ensemble avec les acteurs pour qu’ils puissent dégagé un calendrier, un contenu du processus électoral pour améliorer notre système électoral et pouvoir engager de processus qui devront nous conduire aux élections. », a laissé entendre Elysée Ouédraogo, président de la CENI.

Les 5 panels qui ont été exposés, suivis des échanges qui se sont succédé pour analyser les problématiques liées à la priorité sécuritaire en phase avec la nécessité électorale, les impacts de la crise sécuritaire sur les processus électoraux en Afrique de l’Ouest, les partages d’expériences des invités sur l’organisation des élections, la conduite de la campagne électorale, le développement et la conduite d’activités d’information, d’éducation électorale,  de communication dans un contexte sécuritaire fragile.

Par ailleurs, le ministre en charge de la sécurité, Boukaré Zoungrana représentant le président du Faso,  a soutenu que l’un des enjeux importants est d’œuvrer dans le contexte de défi sécuritaire, à accroître l’adhésion et la confiance des populations au processus électoral.

« Œuvrer à réussir à agréger un consensus des parties prenantes autour de ce processus. », a-t-il précisé.

Il a été relevé aussi des recommandations à l’endroit du président de la transition et à son gouvernement, des partis politiques, des organisations de la société civile et des chefs coutumiers et religieux à contribuer et entreprendre des initiatives en vue de lutter efficacement contre le terrorisme.

Ahoua KIENDREBEOGO/OuagaNews.net

Articles similaires

Burkina/Douane : pas d’augmentation des droits et taxes

Ouaganews

BAD-Burkina : octroi d’un financement d’environ 38,99 milliards de F CFA pour l’électricité

Ouaganews

ENSP : Emile Paré n’est plus DG

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.