OUAGANEWS
A la UnePolitique

DSN du PM/PNDES 2016-2020 : un bilan satisfaisant, selon le PM Dabiré

L’échéance du Plan national de développement économique et social (PNDES) 2016-2020 constitue un des marqueurs significatifs de l’évolution de la situation nationale, a laissé entendre le PM Christophe Joseph Marie Dabiré, lors de son discours sur la situation de la nation à l’hémicycle.

Pour étayer ses affirmations, le PM a indiqué que malgré les différentes adversités, le taux de croissance économique annuel moyen est ressorti à 6,2%, entre 2016 et 2019. En 2020, il a fléchi en s’établissant à 2,5%.

Cette croissance, somme toute positive, doublée d’une maîtrise de l’inflation autour de 1,4%, est une preuve de la bonne tenue de l’économie nationale dans un monde en pleine récession, a-t-il affirmé

Au titre de la gouvernance politique, en sus du processus électoral, le PM  a évoqué les succès plus haut. Ainsi, en matière de justice, le PNDES a œuvré au renforcement de l’appareil judiciaire, en achevant la construction de nouveaux Tribunaux de grande instance (TGI) comme ceux de Pô, de Ouaga II et de Boulsa, l’objectif étant d’améliorer l’accès de nos populations à la justice, a martelé le PM.

En ce qui concerne le pôles judiciaires en matière de lutte contre les crimes économiques et le terrorisme, le PM a indiqué que des actions ont été engagées pour conforter leurs capacités techniques et opérationnelles.  Et cela a permis aux pôles ECOFI des TGI de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso, de juger une douzaine de dossiers de crimes économiques et financiers, au cours de l’année.

Sur le plan de la liberté de la presse et de l’accès à l’information, Christophe Dabiré a fait savoir que entre 2016 et 2020, le gouvernement a élargi la couverture du territoire par les médias publics et soutenu l’exploitation du réseau de diffusion de la TNT. Ces actions ont permis entre autres, de porter le taux de couverture télévisuelle de 45,5% en 2015 à 98%, dès 2019, et le taux de couverture de la radiodiffusion nationale de 48% à 96% sur la même période.

En 2020, le gouvernement a maintenu les subventions au profit des entreprises de la presse privée pour un montant global de 400 millions FCFA et fourni des formations aux professionnels du secteur, a-t-il souligné.

Théophile P. Kaboré

Ouaganews.net

Articles similaires

Burkina/Augmentation du prix du ticket de transport : 500 F CFA pour une distance inférieure à 200 km et 1000 F CFA, supérieure à 200 km

Ouaganews

Nouveau Sommet Afrique-France : donner l’occasion à la jeunesse de s’exprimer

Ouaganews

Burkina Faso : Toute personne arrêtée doit être traitée avec humanité et dignité

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.