OUAGANEWS
A la Une Société

« Le Ministère ne dispose d’aucun budget pour appuyer les différentes sollicitations » (Zéph. Diabré)

Un communiqué de presse émanant du Ministère de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale (MRNCS), informe l’opinion publique, qu’en dépit du précédent communiqué publié le 10 juin 2021, le Ministère continue d’être abondamment sollicité par diverses structures associatives et de personnes physiques, qui souhaitent son parrainage, son patronage et/ou son soutien financier, pour organiser des activités sur le thème de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale.

Le MRNCS se réjouit énormément de ce que la question de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale suscite en ce moment, des initiatives diverses et variées. Il salue cet engouement, qui témoigne de l’engagement des uns et des autres à promouvoir ces valeurs dont nous mesurons tous l’importance et la nécessité, à cette étape cruciale de notre histoire commune.

Le MRNCS est néanmoins au regret d’informer à nouveau les uns et les autres, qu’il ne dispose pas d’un budget pour appuyer les différentes initiatives lancées par les uns et par les autres en soutien à la réconciliation nationale et à la cohésion.

Sur la base d’une demande écrite reçue en bonne et due forme, le MRNCS autorise toujours les organisateurs de ces initiatives à se prévaloir du patronage ou du parrainage du ministère, mais précise que, malheureusement, il n’est pas en mesure de leur accorder un quelconque soutien financier.

En plus de ces cas, des personnes physiques ou groupes de personnes, victimes de faits administratifs ou politiques passés, et dont les dossiers n’ont toujours pas été vidés, approchent le ministère, ou le ministre à titre privé, pour solliciter de l‘aide, en raison des difficultés financières qu’elles traversent.

Le MRNCS comprend la situation difficile que vivent certains de nos compatriotes, qui attendent depuis des décennies que leurs dossiers soient traités et que des compensations leur soient versées. Il en est très sincèrement désolé, car il n’est malheureusement pas de la mission du ministère de traiter ces dossiers dans le fond, et le ministère n’a reçu aucun budget pour venir en aide à ceux qui sont dans l’attente du règlement de leurs dossiers.

La mission confiée au MRNCS, faut-il le rappeler, consiste à conduire un processus inclusif et participatif devant aboutir à l’organisation du Forum national de réconciliation qui décidera des solutions à apporter à chaque type de problème. Ce Forum se tiendra, bientôt, du 17 au 23 janvier 2022.

Une fois le Forum terminé, le Gouvernement mettra en place le dispositif approprié de prise en charge des différents dossiers selon les modalités qui auront été arrêtées par le Forum.

Le ministre de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale remercie les uns et les autres du soutien constant qu’ils apportent à l’action du ministère, et dont la dernière illustration est le succès éclatant des récentes concertations communales sur les questions de la réconciliation. Il sait pouvoir compter sur la bonne compréhension et la généreuse patience de tous.

Pour le ministre d’Etat P/O

Le chef de service Communication

 Issouf ZABSONRE

Articles similaires

Côte d’Ivoire : l’Archevêque d’Abidjan trouve le 3e mandat d’ADO non nécessaire

Ouaganews

Musique religieuse : décès de Zidwemba Germaine, pionnière de la musique chrétienne au Burkina

Ouaganews

Campagne pour les législatives : le PDC mobilise à l’arrondissement 7 de Bobo

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.