OUAGANEWS
A la Une Economie & Développement

Burkina/PNDES : les projets PPP présentés au secteur privé

Le Burkina Faso s’est doté d’un nouveau référentiel national de développement pour la période 2021-2025, dénommé « Deuxième Plan national de développement économique et social (PNDES II) », adopté par le Conseil des ministres en sa séance du 30 juillet 2021. En prélude à l’organisation de la conférence internationale sur le PNDES-II à Bruxelles (Belgique) les 2 et 3 décembre 2021, le ministre de l’industrie, du commerce et de l’artisanat, Harouna Kaboré et celui de l’économie, des finances et du développement, Lassané Kaboré, ont pris part à une rencontre d’échanges avec le secteur privé burkinabè sur les projets en Partenariat public-privé (PPP), le mardi 16 novembre 2021 à Ouagadougou.

Le coût global prévu pour la mise en oeuvre du PNDES II est de 19 030,7 milliards de FCFA. Sur ce coût, 28%, soit 5 328,12 milliards FCFA sont à rechercher auprès du gouvernement, des Partenaires techniques et financiers (PTF) et du secteur privé. Pour le secteur privé, le gouvernement va faire appel à la modalité du Partenariat public-privé (PPP).

Le PPP est un instrument contractuel de réalisation de projets et programmes de développement en lien avec les politiques publiques qui institue une collaboration entre l’autorité publique et une personne morale de droit privé dans le but de fournir des biens et des services au public.

Au cours de la rencontre, ce sont au total 19 projets PPP du PNDES-II, d’un coût total de plus de 5 437 milliards de F CFA qui ont été présentés aux acteurs du secteur privé national. Ils relèvent entre autres, des secteurs agro-sylvo-pastoral, de l’industrie, de l’artisanat, de l’énergie, des routes, des Technologies de l’information et des communications (TIC) et du logement.

Le secteur privé national, par la voix du vice-président de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina, Mahamady Sanon, s’est réjoui de l’association du monde des affaires à cette rencontre. Il a rassuré le gouvernement de la participation du secteur privé, au rendez-vous de Bruxelles, les 2 et 3 décembre 2021 et a manifesté leur intérêt pour les projets PPP du PNDES.

Le ministre en charge du commerce a expliqué que le secteur privé a souhaité contribuer davantage à la mise en œuvre de l’ensemble des projets et que la rencontre d’échanges sur les projets structurants va leur permettre d’être mieux outillés sur l’ensemble des projets qui ont été retenus pour être réalisés dans le cadre du PNDES-II et en particulier, les projets en PPP.

L’Assemblée nationale avait adopté, le 26 juin 2021, la loi portant cadre juridique et institutionnel du PPP au Burkina Faso, une version nettement améliorée de la loi n°20-2013 AN du 23 mai 2013 portant sur le même objet.

L’ancienne loi comportait un certain nombre d’insuffisances et de limites liées au dispositif et à la procédure de planification et de développement des projets PPP, au cadre institutionnel, aux outils spécifiques d’opérationnalisation des PPP et au faible niveau d’appropriation des textes PPP par les acteurs.

Moussa Wandaogo /Ouaganews

Articles similaires

Burkina/Données à caractère personnel : une nouvelle loi pour mieux protéger les populations

Ouaganews

Burkina : le mouvement Endogène pour la réforme du système éducatif

Ouaganews

Burkina/Saaba : des jeunes réclament un audit du foncier de leur commune

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.