OUAGANEWS
A la UneSociété

Burkina/Sécurité : les Wahiyan protestent devant la représentation des Nations unies à Ouagadougou

Répondant à l’appel de la Coordination nationale des associations de veille citoyenne (CNAVC), des manifestants se sont réunis à la Place de la Nation ce vendredi 07 juin 2024, à Ouagadougou, comme annoncé dans leur conférence de presse le 5 juin 2024, pour protester contre le rapport publié par l’Organisation des Nations unies (ONU) accusant les Forces de défense et de sécurité (FDS) burkinabè d’exactions contre les populations civiles.

Dans cette matinée du 7 juin 2024, des manifestants ont répondu présent à l’appel de la Coordination nationale des associations de veille citoyenne (CNAVC). Ils se sont d’abord rassemblés à la place de la Nation, munis de pancartes sur lesquelles sont écrits les phrases hostiles à l’ONU, des vuvuzelas et des drapeaux burkinabè et russes qu’ils brandissaient avec des slogans tout aussi hostiles. Ainsi, après cette première étape de rassemblement, les manifestants ont pris la direction du siège des Nations unies à Ouagadougou, pour remettre un message au représentant- résident de cette organisation au Burkina Faso.

Arrivés, ils ont été reçus par le représentant par intérim du système des Nations unies au Burkina Faso et par ailleurs, représentant pays de l’UNFPA. Ce dernier a récupéré la déclaration de de la main des manifestants pour la transmettre aux plus hautes autorités de l’ONU. Et dans la déclaration remise, voici ce que les manifestants demandent : « nous exigeons que ces accusations soient publiquement rétractées pour rétablir l’honneur de nos soldats et de notre nation et nous invitons également l’organisation à méditer cette citation du célèbre Martin Lutter King qui dit : « Une injustice commise quelque part est une menace pour la justice dans le monde entier. »

Après la transmission de leur message au représentant de l’organisation, quand nous avons tendu notre micro aux organisateurs de cette manifestation, ils se sont dit satisfaits de l’accueil qui leur ont été réservé.

« Nous sommes satisfaits, car notre objectif était de venir nous faire entendre, en transmettant notre message pour qu’il puisse le transmettre au plus hautes autorités. Nous avons pris une bonne démarche en venant vers eux, et eux aussi, ils nous ont reçus avec une certaine fierté. », a laissé entendre Ghislain Dabiré, porte-parole de la CNAVC.

Ahoua KIENDREBEOGO/OuagaNews.net

Articles similaires

Burkina/Coronavirus : « La maladie est dans une phase stable »

Ouaganews

Embuscade entre Déou et Oursi au Burkina : 60 terroristes tués, 8 FDS tombés et plusieurs militaires manquent à l’appel

Ouaganews

#Burkina/Réformes institutionnelles : Le PM sollicite l’accompagnement des autorités coutumières et religieuses des Cascades

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.