OUAGANEWS
A la UneEconomie & Développement

Finances publiques : la DGI reçoit un appui d’environ 3 milliards de F CFA de la Suisse

Le ministre de l’économie, des finances et du développement, Lassané Kaboré et le chef suppléant du Bureau de la Coopération suisse au Burkina Faso, Thomas Piras, ont procédé à la signature d’un protocole d’accord le 26 juillet 2021 à Ouagadougou, au profit de la Direction générale des impôts (DGI).

Le budget total de l’assistance est de 3,17 milliards de FCFA et sera financé à travers une subvention accordée par le Secrétariat d’Etat suisse à l’économie (SECO) d’un montant de 2,96 milliards de F CFA et une contribution de l’Etat burkinabè d’un montant de 209,16 millions de FCFA.

L’objectif visé à travers cet appui est notamment, de renforcer les compétences du personnel de l’administration fiscale et des agents techniques, d’améliorer les réseaux et systèmes informatiques, le profil des indicateurs et le rendement des impôts et taxes liés au foncier, ainsi que le dispositif anti-fraude fiscal et anti-évasion fiscale. Il servira à renforcer les capacités opérationnelles de l’administration fiscale, afin de lui permettre de relever l’important défi de la mobilisation des recettes intérieures.

Thomas Piras et Lassané Kaboré après la signature du protocole d’accord

L’assistance sera mise en œuvre sous la coordination de la Direction générale des impôts et vient en complément au programme d’appui budgétaire général mis en œuvre par la Suisse, sur la période 2021-2025, au profit du Gouvernement burkinabè depuis 2009.

Il permettra de mettre à la disposition des services des impôts des outils performants pour l’exécution de leurs missions et d’améliorer les capacités de l’Ecole nationale des régies financières (ENAREF) pour la conduite des programmes de formation permanente des agents des impôts.

Le ministre de l’économie, des finances et du développement s’est réjoui de la signature de cet accord, a rappelé et salué les multiples interventions du Gouvernement suisse au profit du « pays des hommes intègres ».

Le chef suppléant du Bureau de la Coopération suisse au Burkina Faso, a rappelé que cet accord est le troisième du genre, après les deux précédentes phases qui ont permis d’engranger des résultats significatifs, tels que l’informatisation à différents niveaux, de la procédure fiscale entraînant la transparence et l’efficacité dans les opérations de collecte et de gestion de l’impôt.

Moussa Wandaogo/OuagaNews

Articles similaires

Burkina : CBI et SGBF lèvent des fonds pour le Fonds spécial routier du Burkina

Ouaganews

Ecobank/Burkina : le DG sortant élevé au rang de chevalier de l’Ordre de l’Etalon

Ouaganews

Burkina/Centre-Nord : 11 morts dans une attaque terroriste

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.