OUAGANEWS
A la Une Elections couplées 2020

Présidentielle et législatives 2020 : la section UPC du Nord à pied-d’œuvre

La soirée du 22 novembre 2020 est la date attendue par tous les  partis politiques pour savoir lequel d’entre eux a été désigné par l‘électorat burkinabè, à la magistrature suprême mais aussi, les députés devant siéger à l’hémicycle. En attendant, la campagne constitue un moment privilégié pour ces partis politiques de battre le rappel de leurs troupes et l’Union pour le progrès et le changement (UPC) ne déroge pas à la règle.

 «Dans douze jours,  les carottes seront cuites. Nous partons confiants et gare à celui qui néglige une vipère parce qu’elle est petite. Il l’apprendra à ses dépens. Mais, c’est la population qui a le dernier mot  », a mis en garde le premier titulaire de la liste des candidats aux législatives, et Secrétaire général (SG) provincial pour le compte de l’UPC, Amadé Ouédraogo.

Le candidat, visiblement rassuré, ne  cache pas son rêve. Pour lui, l’atteinte de cet objectif est méthodique. C’est pour cela  que son parti  use de plusieurs stratégies. «   Nous animons les structures qui ont été mises en place, nous faisons du porte à porte, nous visitons aussi les grands électeurs pour les sensibiliser en expliquant notre programme et ce qu’ils gagneraient à voter l’UPC », a-t-il expliqué

A l’écouter, le parti a beaucoup à offrir pour l’amélioration de la situation sociale et économique de cette province, en nette régression. « La province est dans une région qui est en train de reculer et même  plus que reculer, cela nous fait honte et même couler des larmes », a-t-il affirmé

A en croire le candidat, la ville de Ouahigouya serait  fréquemment en situation de coupure d’eau, ce qui dénote d’une  « négligence ». Par ailleurs,  nous ne voyons pas encore suffisamment l’impact des ressources minières dont regorge notre région  sur  le développement des infrastructures dans le Yatenga, en particulier et dans le Nord, en général. Et avec l’UPC, tout cela va changer, assure-t-il.  A jour J-12, les différentes formations politiques poursuivent leur campagne de mobilisation, en vue de sortir vainqueurs de ces élections. Mais avant, chacun  s’organise pour frapper fort, à travers un grand meeting provincial.  A l’UPC, c’est la date du 12 novembre 2020 qui a été choisie pour ce face-à-face avec les militants.

Sogoh Sanou à Ouahigouya

Articles similaires

Décès de Soumaïla Cissé : l’UPC salue la mémoire d’un homme d’Etat aux convictions bien établies

Ouaganews

Burkina/Réconciliation nationale : des émirs de la région du Sahel reçus par Zéph

Ouaganews

Burkina/Présidentielle 2020 : tirage au sort du positionnement des candidats sur le bulletin unique

Ouaganews

Laisser un commentaire