OUAGANEWS
A la UneEducation

Programme un étudiant, un ordinateur : environ 15 000 étudiants en seront bénéficiaires cette année

Le jeudi 21 janvier 2021, s’est déroulée la cérémonie de signature des conventions de financement des contrats de performance entre le Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation et les Institutions de l’enseignement supérieur et de la recherche (IESR). Cette cérémonie de signature de conventions a été couplée à celle du lancement officiel de la deuxième édition du programme présidentiel « un étudiant, un ordinateur ».

La cérémonie a été placée sous la présidence du Pr Alkassoum Maïga, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation. La signature des conventions intervient dans le cadre du renforcement des compétences des institutions de l’enseignement supérieur et de la recherche.

A cet effet, le Projet d’appui à l’enseignement supérieur (PAES) a obtenu un financement global d’environ 35 milliards de FCFA, de la Banque mondiale. Ce financement est mis à la disposition desdites institutions à travers des contrats de performance entre le ministère de l’enseignement supérieur et lesdites institutions. Ainsi, les montants accordés aux IESR vont de 500 millions à deux milliards 800 millions de francs FCA, soit un total de 11 milliards 500 millions.

L’assistance à la cérémonie de signature des conventions

L’Université Joseph Ki-Zerbo qui est la plus grande université du Burkina bénéficiera de 2 milliards 800 millions. Ce financement devrait permettre aux IESR, à en croire le Pr Alkassoum Maïga, « de dérouler des contrats de performance pour apporter des solutions aux problèmes récurrents de la gouvernance et l’amélioration de la qualité de l’enseignement supérieur ».

En ce qui concerne le programme « un étudiant, un ordinateur », les parties signataires de la convention se disent satisfaites des performances déjà enregistrées, lors de la première phase, qui a permis la dotation de huit mille étudiants d’ordinateurs. Le lancement de la deuxième phase dudit programme permettra à sept mille autres étudiants de bénéficier d’ordinateurs, soit 15 mille étudiants au total. Il faut ajouter qu’en plus de tous ces financements, il y a aussi la contribution de l’Etat qui met également à la disposition des étudiants 10 013 ordinateurs.

P. Théophile KABORE

Articles similaires

Yatenga/Présidentielle 2020 : « Trop, c’est trop. C’est le moment de mettre fin à cette gouvernance » Me Farama S. Ambroise

Ouaganews

Burkina/Sécurité routière : l’utilisation de l’alcootest en cette fin d’année

Ouaganews

9e TAC CI-BF : le volume des échanges franchit la barre des 350 milliards de FCFA

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.