OUAGANEWS
A la Une Libres propos

Revalorisation des pensions de la CARFO : un retraité de la CNSS dénonce cette inégalité

Un internaute sénior, M. Ben Traoré, très actif sur les réseaux sociaux, à travers sa page Facebook, dénonce cette différence de traitement entre retraités au Burkina, à travers la décision du conseil des ministres du 14 octobre 2020 de revaloriser les pensions de la CARFO, et condamne cette inégalité faite aux pensionnés de la CNSS. Lisez plutôt.

Comment et pourquoi le conseil des ministres du 14 octobre 2020 a pu nous diviser sur la revalorisation des pensionnés de la CARFO, en gérant nous autres de la CNSS à la périphérie. En termes de comparaison, les travailleurs affiliés à la CNSS sont ceux qui ont quadruplement apporté le plus de ressources financières publiques avec nos charges propres, les charges patronales élevées et autres taxes d’apprentissage, sans compter que nous avons été arbitrairement bloqués à 200 000 F CFA, des décennies durant. La CNSS n’a pas de commune mesure avec la CARFO, sur tous les plans. Nous sommes en surliquidités dans toutes les banques et institutions financières.

En immobilier, nous dépassons de très loin la CARFO, en termes de patrimoine, y compris l’Etat lui-même qui, à un moment donné, a dû privatiser, brader et liquider tout son patrimoine. Alors pourquoi cette différence de traitement entre retraités. Très sincèrement, il faut que le gouvernement prenne en compte cette inégalité. Certes nous n’avons pas cotisé au même titre et de la même façon et les mêmes montants, ce qui explique que  nos pensions sont substantiellement un peu plus élevées.

Cela n’est pas une raison ni un critère pour ne pas réviser à la hausse nos pensions. Nos associations de retraités de la CNSS couchés à la maison des retraités Antoine Nanga, doivent se réveiller de leur torpeur pour faire pression sur les autorités compétentes, pour une revalorisation conséquente des pensions CNSS. Aucune association des retraités de la CARFO ne réagira face à cette décision du gouvernement Kaboré qui divise les retraités. Dorénavant, chacun son père.

Articles similaires

Point de presse du CFOP : l’opposition dénonce des cas d’enrôlement de non-nationaux

Ouaganews

Congrès d’investiture du CDP : Eddie Komboïgo convaincu de la victoire du parti de la daba et des épis

Ouaganews

Présidentielle ivoirienne : la CADHP ordonne que Soro puisse être candidat

Ouaganews

Laisser un commentaire