OUAGANEWS
Culture A la Une

Union européenne-Burkina Faso : trois contrats de subvention signés au profit du secteur culturel burkinabè

Le vendredi 19 juin 2020 s’est déroulée dans les locaux de la Délégation de l’Union européenne au Burkina Faso, la cérémonie de signature des trois contrats de subvention dans le cadre du Programme d’Appui aux Industries créatives et à la Gouvernance de la Culture (PAICGC).

La cérémonie a été coprésidée par l’Ambassadeur Wolfram VETTER, Chef de Délégation de l’Union européenne au Burkina Faso et par M. Abdoul Karim SANGO, Ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme du Burkina Faso.

Le Programme d’Appui aux Industries créatives et à la Gouvernance de la Culture (PAICGC) est mis en œuvre avec les autorités concernées sous forme de contrats de subvention en octroi direct et de contrats de services.

Après une période cruciale consacrée à la réalisation des études portant sur l’évaluation organisationnelle, fonctionnelle et financière du FDCT, la planification des activités du programme, l’élaboration des trois contrats de subvention et l’étude Baseline des indicateurs de la Stratégie nationale de la culture et du tourisme et l’actualisation de la situation de référence du programme en cours de finalisation, la présente cérémonie acte la mise en œuvre concrète des priorités retenues pendant la phase préparatoire.

Trois contrats de subvention ont fait l’objet de la cérémonie de signature :

–    Soutien au Fonds de Développement Culturel et Touristique (FDCT)  dans sa gestion, sa déconcentration et le financement des opérateurs culturels de la région des Hauts-Bassins d’un montant de 6,3 millions € soit environ 4,1 milliards de FCFA;

–    Renforcement des capacités de la Direction régionale des Hauts-Bassins du Ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme et du Conseil régional des Hauts-Bassins d’un montant de 500.000 € soit plus de 325 millions de FCFA;

–    Renforcement des capacités du Ministère de la Culture des Arts et du Tourisme d’un montant d’un (1) million € soit plus de 650 millions de FCFA.

Par ces subventions, le programme facilitera l’accès aux financements et aux marchés pour les opérateurs culturels en renforçant les capacités du Fonds de Développement Culturel et Touristique, en le dotant de moyens financiers pour l’amplification des programmes de crédit aux entreprises des secteurs culture et tourisme, en renforçant la collaboration avec des institutions partenaires de financement et en accompagnant les opérateurs culturels. Au niveau de la gouvernance, les capacités du personnel du Ministère de la Culture, des Arts et du tourisme et des collectivités locales de la région des Hauts-Bassins seront renforcées pour permettre une mise en œuvre opérationnelle efficace de la Stratégie Nationale de la Culture et du Tourisme.

Enfin, un projet pilote de valorisation des potentialités de tourisme culturel est mis en œuvre dans la Région des Hauts-Bassins.

Notons que le PAICGC vise principalement à soutenir le développement des filières prioritaires porteuses d’emploi de l’image, des arts appliqués à l’industrie et des arts de la scène dans un cadre institutionnel renforcé aux plans national et local et par l’amorce d’un mécanisme national et pérenne de financement du secteur culturel, la formation de ressources humaines qualifiées et spécialisées ainsi que par le renforcement de la planification culturelle. Et ce en droite ligne de l’objectif général poursuivi par la Stratégie nationale de la culture et du tourisme qui est de : créer une dynamique de développement culturel et touristique, fondée sur les valeurs communes propres aux Burkinabè, les capacités entrepreneuriales et la créativité des acteurs en vue de l’épanouissement économique et social des populations.

Pour le ministre Abdoul Karim Sango, une attention particulière doit être portée à la gestion, la coordination et le pilotage dudit programme, afin qu’il serve de modèle dans l’ancrage du secteur et qu’il suscite la mise en œuvre d’autres projets et financements, plus importants.Il a, au nom du Gouvernement burkinabè et de tous les acteurs culturels du pays des hommes intègres, traduit à l’Union Européenne sa reconnaissance et, louer sa disponibilité constante et son accompagnement multiforme au développement du secteur culturel.

Wolfram Vetter, lui s’est dit heureux de l’aboutissement d’un processus participatif qui, fonde-t-il espoir, va favoriser le développement des industries culturelles surtout dans ce contexte de Covid-19. « Dans le contexte actuel, j’encourage les différents partenaires à travailler avec abnégation afin de contribuer aux efforts de mitigation des effets négatifs que le Covid-19 comporte pour les acteurs culturels et touristiques en particulier » a t-il indiqué.

Source : Délégation de l’UE au Burkina Faso

Articles similaires

ECOLE NATIONALE DE SANTE PUBLIQUE (ENSP) : les activités académiques à la loupe du Conseil pédagogique

Ouaganews

Secteur des boissons alcoolisées : le Burkina veut assainir le milieu

Ouaganews

Lutte contre la COVID-19 : 46 respirateurs offerts par la République Populaire de Chine

Ouaganews

Laisser un commentaire