OUAGANEWS
A la UneEconomie & Développement

Promotion des produits locaux : la 5ème édition de Burkin-daaga ouvre ses portes

L’Association Burkina Wa-medo a procédé au lancement de son initiative Burkin-daaga ce mercredi 23 novembre 2022, à Ouagadougou. C’est une semaine d’exposition des produits locaux transformés, dans le but de promouvoir et inciter les gens à consommer les produits locaux.

Valoriser et consommer les produits de chez nous, c’est l’ambition que s’est donnée l’association Burkina Wa-medo, à travers sa vitrine de promotion Burkin-daaga. En effet, Burkin-daaga est une semaine d’exposition des variétés de produits locaux transformés pour inciter à consommer local. Cette édition qui est à sa cinquième, fait face à des défis majeurs dont les crises à la fois sécuritaire, économique et alimentaire, d’où l’importance de ce thème « Crise économique et alimentaire : défis et opportunités pour une adhésion populaire au consommons local. »

« Vous savez dans notre pays, nous avons des foires de tout genre, mais nous n’avons pas une foire sur la compétence locale ou de l’expertise locale. Actuellement, nous avons les talents, nous avons l’expertise, donc nous pouvons produire assez. Le projet Burkin-daaga est la vitrine-témoin des produits « made in Burkina ». A dire que nous avons choisi ce thème par rapport à ce qui se vit actuellement. Actuellement, nous constatons une crise mondiale, à travers déjà celle sanitaire du Covid-19. Et pour couronner le tout, nous avons la crise ukrainienne qui nous montre la difficulté à importer les produits comme le blé et le riz. Par contre, nous aurions pu ne pas en souffrir, car nous avons les moyens et l’expertise de produire nos propres denrées. », a indiqué Ibrahim Ouédraogo, promoteur de Burkin-daaga.

Il faut dire que cette foire va au-delà du patriotisme, car elle vise à changer les habitudes du Burkinabè en se tournant vers un développement endogène.

« Burkin-daaga assume sa responsabilité de citoyen burkinabè, parce que le consommer local n’est pas une question de gouvernement, ni de régime. C’est une question citoyenne qui vient des Burkinabè et estime que nous pouvons consommer ce que nous produisons. Et je crois que cette manière de voir les choses est largement partagée et va au-delà du gouvernement et nous trouvons très pertinente et encourageons cette initiative privée. », s’est exprimé Boubacar Nacro, conseiller technique du ministre du commerce.

Quant aux exposants, ils saluent cette initiative et profitent de l’occasion, pour exposer les difficultés qu’ils rencontrent. Ils disent être confrontés à des problèmes de financement, d’où la nécessité d’accompagner leur travail, afin de mieux promouvoir et valoriser les produits locaux pour une émergence économique.

Ahoua KIENDREBEOGO/OuagaNews.net

Articles similaires

Côte d’Ivoire/Retour de Laurent Gbagbo : faire une trêve à la diversion

Ouaganews

AFD-Programme sahélien.ne.s 2040 : agir pour un Sahel souhaitable

Ouaganews

Réconciliation nationale : le projet de pacte du vivre-ensemble attendu fin août

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.