OUAGANEWS
A la UneEconomie & Développement

Banque mondiale-Burkina : 62,7 milliards de FCFA pour renforcer la résilience du système alimentaire

Le 21 décembre 2021, le ministre de l’économie, des finances et du plan, Lassané Kaboré et la représentante-résidente de la Banque mondiale au Burkina Faso, Maïmouna Mbow Fam, ont procédé à la signature d’un accord de financement d’un montant de 114 millions de dollars US, soit 62,7 milliards de F CFA au profit du Programme de résilience des systèmes alimentaires de l’Afrique-composante Burkina Faso (PRSA-BF).

Ce financement composé d’un don de 24,75 milliards de F CFA et d’un crédit de 24,75 millions de FCFA de l’Association internationale de développement (IDA) et d’un don de 13,2 milliards de FCFA de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) vise à contribuer à la prévention et la gestion des crises agricoles et alimentaires, au renforcement de la résilience des systèmes de production agrosylvopastoraux et au développement des chaînes de valeurs.

Selon la représentante-résidente de la Banque mondiale, Maïmouna Mbow Fam, la mise en œuvre du PRSA se fera selon une approche de système alimentaire intégré permettant de concevoir des interventions intersectorielles et de générer des avantages et des synergies qui se renforcent mutuellement.

Présent à la cérémonie de signature, le ministre de l’agriculture, des aménagements hydroagricoles, de la mécanisation, des ressources animales et halieutiques, Moussa Kaboré a traduit la reconnaissance du Gouvernement à la Banque mondiale et a souligné que cet accord de financement marque l’effectivité de l’engagement et de la portée que la Banque mondiale accorde à la question de la sécurité alimentaire et nutritionnelle du « pays des hommes intègres ».

Il a rassuré que ce projet contribuera à une amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations et permettra de toucher à terme plus de 4 millions de personnes dont 2,3 millions, au cours de la première phase et à réduire les inégalités entre hommes et femmes dans le domaine agricole.

Le PRSA est un projet régional structurant qui vise une réelle réduction du nombre de personnes en situation d’insécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest. Il sera mis en œuvre au Burkina Faso, au Mali, au Togo et au Niger, sous la coordination des organisations sous-régionales que sont la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS) et le Conseil ouest et le Centre africain pour la recherche et le développement agricole (CORAF).

La mise en œuvre du projet se fera aussi à travers la capitalisation des expériences des projets mis en œuvre par la Banque mondiale tels le Programme de productivité agricole en Afrique de l’Ouest, le Projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel (PRAPS) et le Projet de résilience et de compétitivité agricole (PReCA).

Moussa Wandaogo /OuagaNews

Articles similaires

Boulgou/Projet d’exploitation du gisement aurifère de Ouaré : un conseil gouvernemental pour statuer

Ouaganews

Revalorisation des pensions de la CARFO : un retraité de la CNSS dénonce cette inégalité

Ouaganews

BAD : le Gabonais Désiré Guedon, nouveau administrateur pour le Burkina

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.