OUAGANEWS
A la Une Economie & Développement

Burkina/BAD : le nouveau DSP en gestation

Dans le cadre de l’élaboration du nouveau Document stratégie-pays (DSP), une mission de la Banque africaine de développement (BAD), de dialogue et d’échange a débuté avec les structures de l’administration publique, les partenaires techniques et financiers, les organisations de la société civile et du secteur privé.

Le début des travaux de cette mission a débuté le 19 avril 2021, sous la présidence de la ministre déléguée à l’aménagement et la prospective, Pauline Zouré. Compte tenu de la pandémie de la Covid-19, les réunions de la mission se tiendront en virtuel, du 19 au 30 avril 2021.

La ministre déléguée et le représentant de la BAD ont présidé la cérémonie

Les échanges porteront sur la note diagnostique du Burkina Faso élaborée par la BAD, dans le cadre du DSP 2022-2026, les enseignements tirés de la mise en œuvre du DSP 2017-2021, les différentes stratégies et politiques sectorielles du pays et les orientations du nouveau référentiel de développement en cours d’élaboration avec un accent particulier sur la double crise sanitaire et sécuritaire qui impacte la mise en œuvre des projets et programmes, au profit des populations.

Ces échanges permettront aux 2 parties de discuter et de s’accorder sur le choix des domaines prioritaires d’intervention de la BAD, en tenant compte des interventions des autres partenaires techniques et financiers.

A fin mars 2021, le portefeuille actif de la BAD au Burkina Faso était composé de 22 projets pour un engagement global d’environ 461 milliards de francs CFA. Entre 2017 et 2021, les interventions de la BAD ont été orientées vers les secteur des infrastructures de transport (40%), de l’énergie (22%), de l’agriculture-environnement (16%), de la gouvernance (12%), de l’eau-assainissement (8%) et des secteurs sociaux (2%).

Ouaganews.net

Source : MINEFID

Articles similaires

Burkina/Finances publiques : le projet de loi de finances rectificative 2021 en examen

Ouaganews

10e anniversaire de l’ARCI-BF : Les retraités de l’information et de la communication mettent leur expérience au service des jeunes

Ouaganews

Prolifération des « France au revoir » à Ouagadougou : une mauvaise affaire pour les commerçants agréés

Ouaganews

Laisser un commentaire