OUAGANEWS
A la UneParlons-en

Burkina/Lutte contre le terrorisme : le nouveau CEMGA promet un nouveau souffle

Le colonel-major David Kabré a officiellement pris le bâton de commandement des forces armées nationales, le mercredi février 2022. Comme tout le monde le sait, c’est dans un contexte sécuritaire délétère que le nouveau Chef d’état-major général des armées (CEMGA) prend les rênes du commandement militaire.

Déjà, il semble avoir pris la mesure de la situation, en promettant de donner un nouveau souffle à la lutte contre le terrorisme. D’où son appel à toutes les FAN de se remobiliser autour des valeurs d’honneur, de discipline, d’unité, d’amour de la patrie, d’humilité, de rigueur, de droiture, de justice, de sacrifice, de don de soi, d’exemplarité et de service désintéressé.

Avec ce viatique de valeurs, la victoire sur les forces du mal sera effective. En effet, le besoin d’un retour à la sécurité est plus qu’un impératif pour le Burkina Faso. C’est une question de survie. Si le pays en est arrivé à un renversement d’un régime démocratiquement élu, il faut aller chercher les mobiles dans le péril sécuritaire qui s’est installé et qui perdure.

L’accueil favorable réservé par certaines composantes de la population au Mouvement patriotique pour la restauration et la sauvegarde (MPSR) qui a pris le pouvoir le 24 janvier 2022, sous-tend en réalité, une aspiration profonde : la sécurité sur toute l’étendue du territoire.

Il faut l’admettre, les ravages du terrorisme ont atteint tous les Burkinabè dans leur chair. Ils ne savent plus à quel saint se vouer face à une réalité de plus en plus intenable. Le moment est à l’action, à la mobilisation de tous les efforts pour changer impérativement la donne sur le terrain.

Les multiples incompréhensions et blocages qui ont entravé l’efficacité des forces de défense et de sécurité au front de la lutte anti-terroriste doivent être levées, une fois pour toutes.   « Je prêterai une attention particulière aux préoccupations de la troupe, notamment à travers une flexibilité des structures logistiques pour un soutien optimal des unités engagées », promet le tout nouveau CEMGA. L’on ose espérer que l’acte sera joint à la parole.

En tous les cas, les résultats sont attendus dans des délais raisonnables.  De ce fait, des actions fortes inhérentes à l’étouffement des groupes armées terroristes et au retour progressif des PDI dans leurs localités doivent se faire sentir incessamment.

A l’engagement des FDS et des VDP sur le terrain, il faut adjoindre la nécessaire collaboration de la population. Sans cette participation active de cette frange dans le combat, il est à parier que les terroristes trouveront toujours des failles pour s’adonner à leurs basses besognes.

Le colonel-major David Kabré l’a bien compris quand il s’exprime en ces termes : « Au regard des caractéristiques de la menace, seule une conjugaison des efforts entre FDS, VDP et populations permettra d’inverser la tendance ». Ce qui veut dire que l’engagement de tous est vivement souhaité, en ces moments si critiques pour le pays des hommes intègres.

Ahmadou Bayala/OuagaNews

Articles similaires

DPG /Réconciliation et cohésion sociale : « le relèvement de ce défi nécessite l’organisation du forum de réconciliation nationale » PM

Ouaganews

AMP-UEMOA : « Les sanctions contre le Mali sont inhumaines » Awa Aboudou Amadou, la nouvelle présidente

Ouaganews

Crise sécuritaire au Burkina : le gouvernement lance une collecte de fonds

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.