OUAGANEWS
A la UneCoopération

Burkina-Maroc : Ouagadougou réitère son soutien à Rabat sur la question du Sahara occidental

Le ministre des Affaires étrangères, de la coopération régionale et des Burkinabè de l’extérieur Karamoko Jean Marie Traoré est en visite officielle à Rabat la capitale marocaine, ce 21 juin 2024. Il a eu un tête-à-tête avec son homologue, le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

Les deux personnalités ont salué les liens d’amitié et de coopération historiques et solides entre le Burkina Faso et le Royaume du Maroc, avant de passer en revue plusieurs domaines de coopération.

Il s’agit principalement des domaines de la sécurité, des énergies renouvelables, du transport, des télécommunications, de l’agriculture et de la formation.

Sur ce dernier point, le Royaume du Maroc qui octroie déjà 200 bourses chaque année au Burkina Faso, s’engage à revoir le quota à la hausse, avec la prise en compte à titre exceptionnel et en accord avec les autorités burkinabè, des étudiants orphelins de militaires tombés sur le terrain de la lutte contre le terrorisme.

Sur la question de la lutte contre le terrorisme, le chef de la diplomatie marocaine a indiqué la vision du Roi Mohammed VI qui est de soutenir le Burkina Faso et les pays du Sahel à gagner le défi de la sécurité.

Pour cela, le Burkina Faso peut selon lui, toujours compter sur la solidarité qui est la base même des relations bilatérales entre les deux pays.

Il se réjouit d’ailleurs que le Burkina Faso ait engrangé des résultats tangibles en matière de reconquête du territoire, en partie grâce au soutien du Royaume chérifien.

Sur le plan de la géopolitique sous-régionale et internationale, le Royaume du Maroc réaffirme son soutien au Burkina Faso et aux pays du Sahel dans leur choix d’assurer leur souveraineté, tout en indiquant que les périodes de transition sont nécessaires, pour que ces pays puissent mieux s’organiser, et pouvoir apporter des réponses appropriées aux défis qui se présentent à eux.

Dans cette dynamique et conformément à son principe de non-ingérence, le Royaume chérifien selon Bourita, refuse de s’inscrire en donneur de leçons.

« Nous faisons confiance aux pays du Sahel, nous mettons en place des politiques d’accompagnement, au lieu de vouloir se substituer à eux, ou être dans des postures de chantage, ces pays n’ont pas besoin de « tuteurs » mais plutôt des partenaires pour les accompagner », a-t-il martelé.

Saluant la vision du Royaume du Maroc dans sa coopération avec le Burkina Faso, Karamoko Jean Marie Traoré, ministre burkinabè en charge des affaires étrangères dira que cette belle coopération constitue un héritage commun, que les deux parties doivent travailler à préserver et consolider.

Pour lui, la vision du Roi Mohammed VI qui consiste à promouvoir la coopération et la solidarité Sud-Sud, fait du Maroc un partenaire stratégique des pays du Sahel en matière de paix, de sécurité et de développement.

Le Burkina Faso pour sa part, selon le ministre Traoré, est reconnaissant de tous les efforts consentis par le Maroc dans cette coopération, et réitère son soutien à ce pays sur des questions d’ordre international, telles que celle du Sahara occidental.

Au terme des échanges, les deux parties ont convenu de travailler davantage à renforcer les concertations bilatérales, pour faire davantage de l’axe Ouagadougou-Rabat, une coopération plus solide et exemplaire.

Source : DCRP/MAECR-BE

 NB : Le titre est de la Rédaction/Ouaganews.net

 

Articles similaires

Burkina : Les jeunes du MPP s’engagent à accompagner le président Kaboré

Ouaganews

Tanzanie : John Magufuli, le « Bulldozer » s’en est allé

Ouaganews

Burkina/Situation humanitaire : La ministre Laurence Ilboudo fait le point des actions du gouvernement

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.