OUAGANEWS
A la UneEconomie & Développement

Point de presse/CDCS : Eric Chevallier fait le bilan de sa tournée

Le jeudi 15 avril 2021, à la résidence de l’ambassadeur de France au Burkina, Eric Chevallier, directeur du Centre de crise et de soutien (CDCS) a fait le bilan de sa tournée sur l’axe Ouaga-Kaya-Dori  dans le cadre des opérations humanitaires, en présence de l’ambassadeur Luc Hallade.

Le CDCS est une structure en charge de la coordination des opérations humanitaires de l’Etat français. Elle a trois missions principales : veiller à la sécurité des Français à l’étranger et la responsabilité d’aide humanitaire de la France, et l’aide à la stabilisation des pays et des régions qui le souhaitent.

Au sommet de N’Djamena auquel le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a participé, celui-ci a souhaité le renforcement des efforts dans les pays de la sous-région, particulièrement sur l’axe Ouaga-Kaya-Dori.

Selon Eric Chevallier, le motif de sa visite avait deux objectifs principaux. D’abord, renforcer l’aide urgente à effet rapide, ensuite appuyer l’action de l’Etat au profit des populations déplacées et des populations hôtes. Pour lui, la générosité d’accueil des déplacés en un temps record, reflète le vivre-ensemble des Burkinabè.

Eric Chevallier et Luc Hallade, l’ambassadeur de France au Burkina face aux hommes des médias.

Il a remercié les autorités burkinabè, à travers le Premier ministre et les différents ministères connexes concernés qui leur ont permis de revisiter les priorités, avec l’ambassadeur, de tirer des leçons du déplacement et surtout, de présenter des pistes après cette synergie d’action avec l’ambassade. Il a aussi remercié les autorités locales de l’axe Ouaga-Kaya-Dori.

Ainsi, la leçon à tirer, en termes de visite, est la remarquable mobilisation et le dynamisme des acteurs locaux, des partenaires et des acteurs des Nations unies, malgré la situation difficile. Alors leur apport au soutien d’urgence va porter, notamment sur cet axe et sur d’autres zones péri-urbaines, rurales autour de cet axe à un rayon de 10 km. Sans pour autant occulter les priorités qui atteignent d’autres régions dans le cadre du Programme d’urgence pour le Sahel (PUS-BF) élargi.

C’est ainsi que le CDCS a décidé d’allouer plus de treize (13) millions d’euros au programme d’action rapide, afin de renforcer l’action de l’Etat. Dans cette allocation, l’identification sécuritaire comme souhaité par le ministre de la sécurité, nous permettra de mettre un million d’euros en appui très rapide aux Forces de défense et de sécurité (FDS) sur cet axe pour renforcer les capacités sécuritaires.

Nous allons allouer ces crédits à l’ambassade qui se chargera, avec les ministères, de les mettre en œuvre très rapidement. Nous le ferons dès les semaines à venir, pour que l’impact soit rapide et le reste de la somme portera sur l’aide à la population et au Conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation (CONASUR) pour appuyer le rôle de l’Etat. Le dynamisme d’enregistrement du CONASUR facilitera le travail des acteurs sur le terrain. Nous allons aussi soutenir la question de la sécurité alimentaire, en collaboration avec les acteurs, afin d’affronter la période de soudure.

Le CDCS soutiendra le projet de santé également à Kaya et à Barsalogo, pour aider à décentraliser les plateaux techniques de santé et l’accès à l’eau potable, ainsi que l’aide aux jeunes et femmes. Nous allons soutenir la transformation alimentaire au niveau de Dori, à travers les actions de l’Agence française de développement (AFD) d’ici à la fin de l’année, tout en n’occultant pas les autres zones dans lesquelles des financements additionnels seront faits.

C’est un programme complet qui n’est pas une perspective lointaine, mais plutôt une action rapide en réponse aux besoins des populations. D’autres projets en matière de justice, tels que les questions de l’appui au processus de traitement judiciaire du terrorisme, seront pris en compte. Notre objectif est d’appuyer le dynamisme national et local.

Adélaïde Tenin Mana

Ouaganews.net

Articles similaires

Centenaire des Assemblées de Dieu : le président du Faso salue la contribution de la communauté au développement du Burkina Faso

Ouaganews

PNDES/Plateau central : un taux de réalisation physique de 69,65% en 2020

Ouaganews

Burkina Faso : L’acte fondamental du MPSR

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.