OUAGANEWS
A la UneSports

Crise à la FBF : « J’ai le pouvoir discrétionnaire de révoquer un membre du comité exécutif » Lazare Banssé

L’actualité de la Fédération burkinabè de football (FBF), depuis plus d’une dizaine de jours, est marquée par une crise liée au réaménagement entrepris par le président de l’institution, Lazare Banssé, et le limogeage de quatre membres du comité exécutif. Raymond Dagba dit Papy, Isabelle Tall, Juge Sibiri Ramdé et Boureïma Zio, éjectés du comité exécutif de la FBF ont à cet effet, déposé un recours en annulation au secrétariat de la FBF.

Pour éclairer la lanterne du public, le président de la FBF a donné une conférence ce jeudi 28 octobre 2021, pour dit-il, « donner à l’opinion publique l’information juste» après la polémique née de la révocation de certains membres du comité exécutif.

« Le président de la FBF a la latitude de mettre fin au mandat d’un ou de plusieurs membres du comité exécutif », s’est défendu Lazare Banssé, tout en indiquant que sa vision n’est pas celle que certains pensent, que chaque bureau fédéral doit s’apparenter à un clan et la personne identifiée comme ne faisant pas partie du clan en charge du pouvoir fédéral doit être ostracisée ou black listée.

Le président de la FBF (milieu) au cours de la conférence

Selon lui, le réaménagement du comité exécutif  intervient après la tenue de l’assemblée générale ordinaire de la FBF. Et  le choix de ce moment post-AG de la FBF trouve sa justification dans le dessein de donner de la proactivité à la mise en œuvre de son programme, en rapport notamment avec les délibérations de l’AG et les préoccupations exprimées par ses membres, lors des concertations que le comité exécutif  a eues avec eux.

Et pour justifier ces agissements, le patron du football burkinabè a expliqué que «certains membres de son comité exécutif développaient des comportements et actes de nature à porter atteinte au fonctionnement efficace de la fédération ».

« Ces comportements et agissements étaient devenus persistants et récurrents, de sorte que j’ai, sur le fondement de mon pouvoir de nomination et de garant du bon fonctionnement de la FBF, jugé nécessaire de révoquer et remplacer les membres concernés. » a-t-il fait savoir.

Les hommes des médias

« En effet, si la durée du mandat du président est précisée par les statuts, aucune durée de mandat n’est précisée pour les membres du comité exécutif. En outre, les statuts ne prévoient nulle part une durée de leur mandat. Cela prouve à souhait que leur mandat est fondé sur le pouvoir discrétionnaire du président, qui peut les révoquer », a laissé entendre Lazare Banssé.

Pour sauver la FBF, Lazare Banssé affirme : « Nous avons procédé à l’opération chirurgicale. Et je pense que la chirurgie a été bien faite pour éviter que la FBF ne se retrouve dans une situation de blocage. Le timing de révocation a été pensé et réfléchi. »

Le président de la FBF est revenu également sur le limogeage du chargé de la logistique de la FBF. « Sur la question du car, nous avons trouvé 1 million dans le compte. J’avais prévenu l’intéressé et il n’a pas voulu changer. Il a été pris en flagrant délit de malversation. Il louait les cars à notre insu. Depuis dix mois, nous avons ouvert un nouveau compte et nous sommes déjà à 27 millions. », a déclaré M. Banssé

Théophile P. Kaboré/Ouaganews

Articles similaires

Banque de France : incendie dans l’imprimerie qui fabrique le F CFA

Ouaganews

Burkina/Coup d’Etat : selon l’UAS, c’est la mal gouvernance de Roch Kaboré qui a créé cette situation

Ouaganews

Burkina/Emission de bons du trésor : le Trésor public encaisse 33 milliards de francs CFA

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.