OUAGANEWS
A la UneEconomie & Développement

IDH en 2021 : le Burkina, 184ème au plan mondial

Le pays des hommes intègres occupe ce rang sur 191 pays, selon le classement de l’Indice de développement humain (IDH) dans le rapport de développement humain 2021/2022 du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). L’IDH mesure le niveau de développement des pays en se fondant non pas sur des données purement économiques, mais sur la qualité de vie de leurs ressortissants dans 3 dimensions fondamentales, à savoir la santé, l’éducation et le niveau de vie.

Selon le rapport de l’agence onusienne, le monde vacille de crise en crise, piégé dans un cycle de lutte contre les incendies et incapable de s’attaquer à l’origine des problèmes auxquels il est confronté. Ainsi, les 2 dernières années ont eu un impact dévastateur pour des milliards de personnes dans le monde avec la Covid-19 et la guerre en Ukraine. La conséquence est que le développement humain est retombé à ses niveaux de 2016, annulant ainsi une grande partie des progrès vers la réalisation des objectifs de développement durable. Selon le PNUD, plus de 90 % des pays ont enregistré une baisse de leur IDH en 2020 ou 2021 et plus de 40 % ont vu leur score chuter, ces 2 dernières années, signalant que la crise continue de s’aggraver. Le rapport recommande ainsi de mettre en œuvre des politiques axées sur l’investissement des énergies renouvelables à la préparation aux pandémies et sur l’assurance, notamment la protection sociale.

L’IDH se présente pour chaque pays sous la forme d’un nombre situé entre 0 et 1 et ce dernier chiffre symbolisant le niveau le plus élevé. Les 3 pays au monde qui ont les IDH les plus élevés sont la Suisse (0,962), la Norvège (0,961) et l’Islande (0,959). En bas du classement, on retrouve le Niger (0,400), le Tchad (0,394) et le Sud du Soudan (0,385).

Quant au Burkina, la valeur de son IDH s’établit à 0,449 en 2021 contre 0,452 en 2020, soit en baisse de 0,7%. Ce qui le place dans la catégorie « développement humain faible » et au 184ème rang mondial sur 191 pays.

Par ailleurs, 4 autres indices ont été créés par le PNUD pour affiner la perception du niveau de développement d’un pays, à savoir l’IDH ajusté aux inégalités (IDHI), l’indice de développement de genre (IDG), l’indice d’inégalité de genre (IIG) et l’indice de pauvreté multidimensionnelle (IPM).

L’IDHI est le calcul de l’IDH qui tient compte de l’étendue des inégalités. Ainsi, l’IDH ajusté baisse pour donner un IDHI de 0,315, soit une perte de 29,8% de développement humain.

L’IDG permet de comparer l’IDH des femmes et des hommes. En 2021, l’IDG du Burkina est de 0,903 et place le pays dans le groupe 4, c’est-à-dire les pays où le niveau d’égalité femmes-hommes dans l’IDH est moyen à bas.

L’IPM permet de mesurer différents aspects de la pauvreté à l’exclusion du revenu. Les données d’enquête les plus récentes pour le Burkina Faso sont de 2010. Ainsi, 83,8 % de la population, soit environ 16,5 millions de personnes vivent en situation de pauvreté multidimensionnelle et 7,4 % autres sont considérées comme des personnes vulnérables à la pauvreté multidimensionnelle, soit environ 1,5 million de personnes.

Adélaïde Mana Tenin/Ouaganews

 

Télécharger le RDH 2021/2022 du PNUD

hdr2021-22overviewfrpdf

Articles similaires

Macky Sall à Moscou : pour prévenir une catastrophe humanitaire en Afrique

Ouaganews

Burkina/Saaba : des jeunes réclament un audit du foncier de leur commune

Ouaganews

Burkina : les frontières officiellement ouvertes, le passe vaccinal contre la Covid-19 obligatoire

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.