OUAGANEWS
A la UneSociété

Procès Thomas Sankara : « Gilbert Diendéré n’a jamais tiré, les assaillants sont venus de l’extérieur » Me Paul Kéré

Gilbert Diendéré accusé dans le procès Thomas Sankara et 12 de ses camarades, a passé son troisième jour à la barre. Il a répondu ce jeudi 11 novembre 2021, aux questions des avocats de la défense.

L’audience du jour a pris forme avec les observations du parquet.  En effet, selon le procureur militaire  » depuis trois jours l’accusé ne  cesse de dire qu’il a convoqué une réunion le 15 octobre 1987 dans la matinée, entre les éléments de la sécurité rapprochée du président Thomas Sankara et ceux de Blaise Compaoré. Et il a pris cette initiative tout seul, parce qu’il avait le pouvoir  de le faire.

Effectivement, puisqu’il était l’adjoint du chef de corps du CNEC sur les papiers mais en réalité, c’est lui qui commandait ». Il poursuivra en notant qu’après cette réunion au lieu de rendre compte à son supérieur hiérarchique direct Blaise Compaoré, non il a préféré informer le commandant Boukary Lingani.

Pour le parquet l’accusé a failli à sa mission au moment des faits.  Pas du même avis, Diendéré dira  » pour moi  je ne vais pas dire que j’ai failli totalement à ma mission, mais j’ai quand même un pincement au coeur que ce drame soit arrivé dans ma caserne que je devais sécuriser ». Son avocat Maître Paul Kéré lui indiquera que  » ce qu’il faut retenir de ce dossier, c’est que des éléments incontrôlés sont venus commettre l’irréparable.

Pour lui, le tribunal est convaincu que son client n’a jamais tiré et que les assaillants sont venus de l’extérieur. Donc, son client n’est pas responsable. Me Kéré ajoutera :  » nous-mêmes nous sommes contre l’assassinat du président Thomas Sankara ».

Abondant dans le même sens, l’avocat de la défense de l’accusé Nabonswendé Ouédraogo, Me Sombié Mamadou dira que Sankara n’était pas aussi un saint à qui on doit rendre seul justice, il y a aussi les autres de la révolution. Le procès Thomas Sankara et 12 autres continuera le lundi 15 novembre 2021 avec d’autres accusés, notamment Tibo Ouédraogo, Albert Pascal Sibidi Belemlilga et Diakalia Demé.

Moussa Wandaogo/Ouaganews

Articles similaires

Burkina Faso : le Balai citoyen contre l’effigie du président Roch sur les ambulances acquises

Ouaganews

Dialogue gouvernement-syndicats : la sécurité au menu des échanges

Ouaganews

3e mandat d’ADO : « Justice for Africa inquiète de la dégradation des droits de l’homme en Côte d’Ivoire

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.