OUAGANEWS
A la Une Culture

Théâtre burkinabè : les maux du secteur passés à la loupe

La 1re édition des « grandes assises du théâtre national » se tient du 12 au 14 novembre 2020 à Ouagadougou. Une initiative dont l’objectif est de donner du souffle aux arts de la scène.

La Fédération nationale du théâtre au Burkina (FENATHEB) met sur la table les préoccupations inhérentes aux droits d’auteur et droits voisins, à l’intermittence et à la fiscalité du théâtre, à l’occasion de la 1re édition des grandes assises du théâtre national. L’événement se déroule du 12 au 14 novembre 2020, à Ouagadougou.

Les questions brûlantes liées à la fiscalité, à l’intermittence, aux droits d’auteur et droits voisins des artistes du théâtre méritent un diagnostic profond et des échanges inclusifs des artistes de toutes les régions du Burkina Faso. C’est la conviction de la Fédération nationale du théâtre au Burkina (FENATHEB).

Elle organise, à cet effet, du 12 au 14 novembre 2020 à Ouagadougou, la 1re édition des « grandes assises du théâtre national ». Une occasion pour célébrer le théâtre, mais de discuter des questions de sa consolidation au pays des Hommes intègres, aux dires du président du FENATHEB, Paul Zoungrana.

« Il est important et opportun que nous nous retrouvions pour partager nos expériences et construire ensemble, des horizons plus rayonnants pour le bonheur des artistes et des populations », a-t-il déclaré.

Pour le parrain de la présente édition des assises du théâtre, Prosper Kompaoré, cette rencontre est un moment de partage du sentiment d’être une seule famille et d’enrichir la synergie sectorielle entre les différentes disciplines artistiques. Il a invité les participants à échanger dans un esprit constructif pour mieux trouver des pistes d’une valorisation conséquente du théâtre burkinabè.

Ahmadou Bayala

Articles similaires

3e mandat d’ADO : « Justice for Africa inquiète de la dégradation des droits de l’homme en Côte d’Ivoire

Ouaganews

Burkina/Agriculture : amélioration du climat des affaires

Ouaganews

Elections couplées de novembre : le code électoral modifié pour s’adapter au contexte sécuritaire

Ouaganews

Laisser un commentaire