OUAGANEWS
A la Une Politique

Zéph à la Haute cour de justice : le dossier du dernier gouvernement de Blaise prêt à être jugé

Zéphirin Diabré, ministre d’Etat en charge de la réconciliation, a rendu visite, ce lundi 23 août 2021, à la Haute cour de justice, à Ouagadougou. A l’issue de la visite, le ministre et le procureur général près la Cour de cassation, Ouali Dama, se sont exprimés face à la presse.

Selon Zéphitin Diabré, cette visite rentre dans le cadre du processus de réconciliation nationale dont il faut rappeler qu’il s’appuie sur le principe incontournable de vérité, justice et réconciliation. Il est normal que des relations de travail existent entre le ministère de la réconciliation  et les organes chargés de dire le droit et la justice sur les questions pratiques.

Nous sommes venus auprès du président de la Haute cour de justice, pour le féliciter de son élection avec tous les autres membres de la Haute cour et profiter de l’opportunité pour effectuer une séance de travail qui s’est articulée autour de la demande d’informations de l’état de l’avancement d’un certain nombre de dossiers qui rentrent dans le cadre de ce que nous pouvons appeler la réconciliation sociopolitique.

Zéphirin Diabré et Khalil Bara

Le dossier qui me revient à l’esprit et j’imagine aussi à votre esprit, est celui du dernier gouvernement de Blaise Compaoré de 2014.  Ce dossier a donc, été transféré à la Haute cour de justice pour des raisons diverses de traçabilité, mais aussi de cohérence juridique. Les choses ont pris du retard et je suis venu m’enquérir de l’état de l’avancement de ce dossier qui, de notre point de vue, doit être traité par la justice, pour situer les responsabilités.

Les personnes accusées souhaitent voir le dossier jugé, car soumises à des entraves qui les empêchent de vaquer à leurs occupations. Aussi, nous savons que les Burkinabè veulent que ce procès aille vite. Je me rappelle que l’insurrection s’est soldée par des morts et des blessés qui, eux-aussi, avec leurs familles, attendent.

Vous savez qu’il y a d’autres dossiers, et la liste est assez longue, qui sont parfois des dossiers individuels. Ce dossier collectif est celui qui retient l’attention. Donc, je suis passé pour échanger avec le président de la Haute cour de justice, Khalil Bara, pour savoir l’état de son avancement, afin éventuellement, d’interagir pour que les choses aillent mieux. D’autant plus que dans quelques jours, voire quelques semaines, il se peut que nous soyons  fixés sur la date du forum national de réconciliation.

Le président du Faso  et le gouvernement suivent la question de très près. Nous savons que les Burkinabè sont impatients de voir ce forum se tenir. Nous venons de terminer les concertations communales qui sont une des dernières grandes étapes qui conduisent au forum et le gouvernement, en septembre, va annoncer la date probable du forum. Tout cela nous amène aussi, à regarder l’évolution des dossiers judiciaires.

Nous avons le dossier Thomas Sankara qui sera jugé, le 11 octobre 2021. Quant à la question de l’extradition de Blaise Compaoré, Zéphirin Diabré avance que la justice fait son travail et dès lors qu’elle fait son travail, les personnes concernées doivent se présenter au collège des autorités judiciaires.

Sur la question de savoir le niveau d’avancement du dossier du dernier gouvernement de Blaise Compaoré, Zéphirin Diabré avoue que le président de la Haute cour de justice est la personne la mieux indiquée. Et Khalil Bara de renvoyer cette question au procureur général près la  Cour de cassation, procureur général de la Haute cour de justice, Ouali Dama.

Selon ce dernier, le dossier est suffisamment avancé et est en état d’être jugé. Il n’y a plus d’acte judiciaire à poser. Il reste à se préparer et à fixer la date,  de concert avec tous les collaborateurs. Les conditions sont d’ordre organisationnel, mais le budget de la Haute Cour est greffé à celui de l’Assemblée nationale.

Adélaïde Tenin Mana/Ouaganews

Articles similaires

Burkina : le DG des Impôts félicite ses agents d’avoir fait 100% de recouvrement en 2020

Ouaganews

Mali/Prestation de serment : Assimi Goïta décide de réduire de 2/3, le fonds de souveraineté de la présidence

Ouaganews

Burkina-Banque Mondiale : Revue conjointe du portefeuille des projets et programmes

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.