OUAGANEWS
A la Une Politique

Burkina : 11 partis politiques demandent à rejoindre l’APMP

Ce jeudi 4 mars 2021, lors d’un point presse tenu par l’Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP) à Ouagadougou, le coordonnateur de l’APMP, Clément Sawadogo, a indiqué que l’APMP compte 71 partis membres. Il a également ajouté que le Mouvement patriotique pour le salut (MPS) a manifesté sa volonté de faire partie de la mouvance présidentielle, mais sa demande n’a pas encore été acceptée. Et de préciser que le départ des partis vers la majorité ne signifie pas aller à la soupe.

En effet, 22 demandes d’adhésion ont été reçues par la conférence de résidents des partis membres de l’APMP. Et les 11 autres sont toujours en instruction, selon Clément Sawadogo, coordonnateur de l’APMP. « Les dossiers qui sont en instruction ne signifient pas qu’ils seront rejetés. Il y a d’autres qui doivent être complétés et il y a des échanges que nous avons engagés avec certains partis qui ont demandé à adhérer », précise-t-il.

Toutefois, il indique qu’il y a « des demandes non sérieuses, c’est-à-dire des partis dont on ne voit pas très bien l’intérêt et l’objectif politiques ». Pour ce faire, précise-t-il, « nous n’acceptons pas n’importe qui ».

Le report des municipales a également été évoqué, au cours de cette rencontre. Ainsi, Clément Sawadogo a fait savoir que l’opposition a été consultée sur le sujet pour trouver un commun accord.

Concernant  l’information selon laquelle des terroristes ont été libérés, Clément Sawadogo a indiqué qu’on ne peut ni confirmer ni infirmer la véracité de l’écrit.

Les partis dont les dossiers ont été acceptés

L’Alliance pour la défense de la patrie (ADP) de Abdoulaye Sawadogo, l’Alliance des forces démocratiques (AFD) de Mahamadou Tapsoba, l’Alliance panafricaine pour la refondation (APR-Tiligré) de Zakaria Soulga, la Convention nationale pour le progrès (CNP) de Théodore Lalgo, le Mouvement africain des peuples (MAP) de Victorien W. Tougouma, le Parti des militants pour le peuple (PMP) de Arba Abdoulaye, le Parti national des démocrates sociaux (PNDS) de Youmali Lompo, le Parti pour le rassemblement et la démocratie (PRD) de Martial Nikiéma, Les Progressistes unis pour le renouveau (PUR) de Justin Somé, l’Union des forces démocratiques et progressistes (UFDP) de Mahamadi Koala, l’Union pour la république et la démocratie (URD) de Elisée Kiemdé.

P. Théophile KABORE

Articles similaires

Rentrée judiciaire 2020-2021 : « L’indépendance n’est pas une muraille de Chine » Roch Kaboré

Ouaganews

Sensibilisation à l’engagement citoyen : les femmes du SGGCM pour la construction de la démocratie et le respect du genre

Ouaganews

Présidentielle et législatives 2020 : Christophe Joseph Marie Dabiré au bureau de vote N° 2 de L’école Dassasgho B

Ouaganews

Laisser un commentaire