OUAGANEWS
A la UneLibres propos

Propos de Roch Kaboré : « J’ai eu le souffle coupé en lisant ces deux sorties …tout à fait lamentables » Me Hermann Yaméogo

Ceci est une déclaration de Me Hermann Yaméogo, homme politique, président de l’Union nationale pour la démocratie et le développement (UNDD), sur la récente sortie du président Roch Kaboré, président du Faso à l’occasion du 1er novembre, fête de l’armée à propos du terrorisme qui gagne le terrain au Burkina.

Dans une récente déclaration, le président du Faso aurait, après avoir déploré les « pleurnicheries » des Burkinabè par rapport aux hécatombes terroristes, eu cette sortie tout aussi hasardeuse sur la même question : « personne ne s’en sortira seul. Nous nous en sortirons ensemble ou pas du tout. »

J’ai eu le souffle coupé en lisant ces deux sorties à la capitaine fracasse, tout à fait lamentables.

Comment peut-on traiter avec autant de mépris la douleur des Burkinabè qui perdent au quotidien, et le plus souvent après d’innommables actes de barbarie des êtres chers, surtout quand on n’est pas exempt de toute responsabilité dans ces malheurs ?

Non seulement on ne perçoit dans ces gaucheries aucune once d’humilité, de remords ou de confession des limites de sa gouvernance, mais plus tragique, on y voit pour ainsi dire le président affirmer sentencieusement, qu’il ne se sacrifiera pas pour le peuple.

Si pour lui sa gouvernance devait le conduire à couler à pic soit, mais il ne sera pas ce capitaine qui évacuera jusqu’au dernier de ses passagers, quitte à s’en aller dans les abysses avec son bateau. Non qu’on se le tienne pour dit. Tout le monde coulera avec lui. Le capitaine Edward Smith du Titanic et lui ça fait deux.

Le peuple acceptera-t-il ce qui n’est rien de moins qu’une bravache prise d’otages ? Rien n’est moins sûr, à en juger par le climat particulièrement revêche, des célébrations de l’An VII de l’insurrection, dont il en a principalement fait les frais.

« La résilience ce n’est pas d’accepter, pour la quiétude des gouvernants, de passer aux pertes et profits les amoncellements de morts, c’est de s’armer de courage et de patriotisme, pour faire rendre gorge aussi bien aux terroristes qu’à ceux au pouvoir ou non, qui leur font la courte échelle »

 Me Hermann Yaméogo sur sa page Facebook

Articles similaires

Burkina/Actes de violence contre le Front patriotique : une plainte déposée contre un député de la Transition

Ouaganews

Burkina/ présidentielle 2020 : 14 candidats retenus sur 23 par la CENI

Ouaganews

Journée mondiale des micros, petites et moyennes entreprises : le message du ministre Abdoulaye Tall

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.