OUAGANEWS
A la UnePolitique

Burkina/Démissionnaires de l’UPC : Poé Naaba et ses camarades lancent le MODEM-BF

Les démissionnaires de l’UPC ont lancé, ce jeudi 29 octobre 2020, à Ouagadougou, un mouvement dénommé « Mouvement démocratique » (MODEM-BF). L’objectif est de faire de la jeunesse du Burkina Faso, la sève nourricière d’un nouveau départ pour la consolidation de la démocratie burkinabè.

Après leur démission de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), le Poé Naaba et ses camarades ont lancé, ce jeudi 29 octobre 2020, à Ouagadougou, le Mouvement démocratique du Burkina Faso (MODEM-BF).

Les membres fondateurs de ce mouvement sont entre autres, Justin Compaoré connu sous le nom de Poé Naaba, Nathanaël Ouédraogo, Aimé Rouamba, Issaka Bougouma, Awa Zerbo, Salvador Somé, Sheikh Yanou, Pascal Yaméogo, Michel Sama, William Bougouma, Larba Yaméogo.

Le public à la cérémonie de lancement du Mouvement

Selon le Poé Naaba, la création du MODEM-BF est une volonté assumée de participer à la recherche de solutions aux problèmes burkinabè. Parmi les problèmes, il a noté entre autres, l’émergence et le renforcement des groupes armés et des discours radicalement opposés à la construction de l’État-nation.

Pour lui, ces problèmes sont la preuve de la faillite intellectuelle des politiques. « Le MODEM-BF se veut être un outil de proposition de projets et de programmes de développement », a-t-il souligné.  Le Poé Naaba a invité les jeunes, les femmes et les personnes de bonne volonté à faire du MODEM le leur.

Nathanaël Ouédraogo, pour sa part, a indiqué que le MODEM-BF n’est pas pour le moment, un parti politique. Cependant, il a précisé que le mouvement va soutenir un candidat à l’élection présidentielle, après l’analyse des programmes de société de chaque candidat. Nathanaël Ouédraogo a donc, invité ses camarades démissionnaires de l’UPC à se mettre tous en mouvement.

Lasso Sama

Articles similaires

Burkina/Arabie Saoudite : le Dr Waleed Al Hamoudi fait ses adieux à Christophe Dabiré

Ouaganews

Transformation de l’agriculture : l’ONG AGRA aux côtés du Burkina

Ouaganews

Burkina/CADDL: des femmes dénoncent l’accaparement des terres et parcelles par les sociétés immobilières

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.