OUAGANEWS
A la UneSociété

11-Décembre à Banfora : « Un scandale indigne de notre nation », Pr Abdoulaye Soma

Le Pr Abdoulaye Soma, l’un des auteurs de la pétition pour le report des festivités du 11-Décembre dans la région des Cascades, a animé une conférence de presse, le lundi 14 décembre 2020, à Ouagadougou, pour dénoncer un « sabotage ».

Le Pr Abdoulaye Soma soutient que les festivités du 11-Décembre à Banfora, chef-lieu de la région des Cascades, ont été un « véritable sabotage ». Il l’a affirmé, au cours d’une conférence de presse, animée dans la matinée du lundi 14 décembre 2020, à Ouagadougou. « D’une part, des infrastructures traditionnellement emblématiques du 11-Décembre n’ont pas été réalisées, même pas un commencement d’exécution.

C‘est l’exemple de l’auberge du 11-Décembre, qui était programmée, mais semble avoir été oubliée. C’est aussi le cas de la Maison de l’appelé, qui est construite habituellement pour les célébrations du 11-Décembre dans les chefs-lieux de régions, mais Banfora n’a pas semblé avoir ce mérite, aux yeux des organisateurs », a-t-il déclaré.  Pour lui, les autres infrastructures prévues et réalisées, « c’est le bâclage qui défie le mépris de la région et de l’ensemble de ses habitants, sans distinction ».  « C’est à Banfora que lorsqu’on circule sur un nouveau goudron terminé, on est poursuivi et envahi par la poussière du goudron.

C’est anormal dans la gestion d’une localité de la République. Seul le gouvernement a le secret de l’explication de ce qui a été fabriqué à Banfora », a décrié le Pr Soma.  Il a indiqué que les Gouin, Karaboro et Turka sont les ethnies « autochtones et fondatrices » de Banfora. Mais dans le passage au défilé, a-t-il déploré, les Turka n’ont pas eu le droit de défiler.  Les Sénoufo, non plus incontournables, a-t-il dit, n’ont pas eu le privilège de défiler.

Le conférencier s’est offusqué du fait que le gouvernement n’ait pas daigné recevoir les auteurs de la pétition relative au report des festivités pour les entendre.  « La région des Cascades et ses habitants de diverses ethnies ne méritent pas cela. Aucune région du pays ne mérite qu’on bâcle ses opportunités de développement et joie », s’est-il indigné.

D’où son appel au gouvernement à avoir « plus d’égard et les mêmes égards envers les différentes localités et communautés qui composent la nation ».   « Il faut être plus ouvert aux échanges avec les gouvernés, qui ne contestent pas les autorités de la république, mais qui ne demandent qu’à contribuer au renforcement de la bonne gestion de notre pays », a-t-il conclu.

Ahmadou Bayala

 

Articles similaires

Zone de Guergarate : le Burkina, pour une solution politique et diplomatique de ce différend

Ouaganews

Burkina/Coup d’Etat : les activités du 2e compact du MCC suspendues

Ouaganews

Burkina/Drame de Banlo : le comble de l’intolérance

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.