OUAGANEWS
A la UnePolitique

Burkina/CDP : trois militants sanctionnés, 8e congrès du parti au menu

Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) a tenu en une séance, deux activités, ce lundi 25 octobre 2021. La première présidée par le président du parti, Eddie Komboïgo, consistait à installer les membres du comité national d’organisation du 8e congrès ordinaire du CDP prévu pour se tenir les 4 et 5 décembre 2021 à Ouagadougou. La seconde, animée par le premier vice-président du parti, Achille Tapsoba consistait à faire la lecture de la crise qui secoue le parti, actuellement.

Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) renouvellera ses instances les 4 et 5 décembre 2021, à Ouagadougou. Et c’est Achille Tapsoba qui a été nommé président du comité national d’organisation.

Il sera secondé de Salifou Sawadogo comme premier vice-président et Sanne Mohamad Topan, deuxième vice-président.  Ensemble, ils devront travailler à l’organisation du 8ème congrès du parti. Ils ont été installés ce lundi au siège,  par  Eddie Komboïgo, président du parti.

Avant de se retirer, Eddie Komboïgo a invité l’ensemble du comité d’organisation à travailler à la bonne réussite du congrès. Il a également invité ses militants à enterrer la hache de guerre, en mettant fin aux querelles qui les divisent.

« Un parti est régi par des textes, statuts et règlement intérieur. Chacun devrait avoir sa place. Il n’y a point de problème qui ne puisse être réglé à l’interne. Et nous invitons tous les camarades à venir régler leurs problèmes au sein du parti », a-t-il souhaité.

Achille Tapsoba, membre du Bureau politique national (BPN), est revenu sur la crise entre ses militants qui défraie la chronique, depuis quelques temps.

Pour lui, cette situation est liée au prochain congrès ordinaire du parti. «A chaque fois que le CDP organise un congrès, le climat devient difficile et c’est normal. Un parti politique est comme une association politique, libre de rentrer, libre de sortir. Nous n’allons pas continuer de fonctionner en faisant recours  chaque fois, à des cailloux. », a-t-il fustigé.

Ainsi, des sanctions de suspension pouvant aller jusqu’à six mois ont été prises contre trois membres du bureau national des jeunes du parti, a indiqué Achille Tapsoba.

En ce qui concerne la lettre du président Blaise Compaoré qui circule sur la toile appelant ses militants à la retenue et au calme, Achille Tapsoba a indiqué que la voie de transmission de la lettre cause problème. Et rien ne prouve qu’elle vient du président Blaise.  « Nous sommes en train de vérifier l’authenticité  de la lettre », a-t-il laissé entendre

Théophile P. Kaboré/Ouaganews

Articles similaires

Banque mondiale/Burkina : 4 accords de financement de 264 milliards de F CFA signés

Ouaganews

Terrorisme au Sahel : miser sur les solutions endogènes (Damiba à l’ONU)

Ouaganews

Burkina : 293,0% d’augmentation du résultat net des SFD de grande taille (BCEAO)

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.