OUAGANEWS
A la UnePolitique

Burkina/Déclaration de politique générale : le Premier ministre priorise quatre points

Devant les députés, le Premier ministre, Dr Lassina Zerbo, a fait sa déclaration de politique générale (DPG) le vendredi 7 janvier 2022.  Quatre points à savoir le retour de la paix, de la sécurité et la consolidation de la résilience, le retour des Personnes déplacées internes dans leurs localités d’origine, la réconciliation nationale et la lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite ont constitué l’ossature de sa Déclaration de politique générale  (DPG).

Pour ce qui est de la première priorité, le chef du gouvernement a clairement indiqué que le retour de la sécurité et de la paix constitue le vœu ardent de tous les Burkinabè. « En effet, malgré les efforts déployés jusque-là, l’intégrité de notre territoire est mise à mal. Quand bien même des succès peuvent être comptabilisés, cette crise a aussi mis en lumière nos difficultés, ainsi que nos défaillances à plusieurs niveaux de l’Etat », a reconnu le Premier ministre.

Et il a promis d’agir pour permettre aux PDI de rejoindre « sans crainte » leurs localités d’origine et leur assurer un retour à une vie économique et sociale. « Pour avancer rapidement dans la sécurisation du territoire, mon gouvernement engagera diligemment, des mesures d’ordre à la fois stratégique et opérationnel pour renforcer l’efficacité de l’action militaire sur le terrain, améliorer la collaboration entre les renseignements, les FDS, les VDP et les populations, proposer des prises en charge psychologiques de nos FDS », a décliné Lassina Zerbo.

Sur la même lancée, il a laissé entendre que le gouvernement va procéder à l’établissement de partenariats stratégiques et poursuivre la réorganisation du dispositif de sécurité national afin d’aboutir à un meilleur maillage sécuritaire du territoire. « Reconstruire et renforcer la résilience requièrent d’œuvrer à préserver les droits humains, à promouvoir la cohésion sociale, à engager des actions de déradicalisation, à prévenir de l’extrémiste violent et à mettre en place des projets économiques et structurants », a rassuré Dr Zerbo.

A ce titre, il a fait la promesse d’injecter 20 milliards 447 millions de FCA dans le plan d’actions de renforcement de la résilience des populations de l’axe Djibo-Pobé-Mengao.

Sur la question de la réconciliation nationale, le Premier ministre a informé que le forum national sera organisé au premier trimestre de 2022. « Une réconciliation entre les filles et les fils du Burkina et avec leur administration débarrassée du laxisme, du favoritisme et de la corruption est un vœu cher au président du Faso que mon gouvernement s’attellera à réaliser », a-t-il déclaré.

A propos de la lutte contre la corruption, il a rappelé des dispositions nécessaires pour doter l’autorité supérieure de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC) et l’autorité judiciaire des moyens adéquats. « Si l’amélioration de la gouvernance garantit le rétablissement de la confiance entre les gouvernants et gouvernés, c’est dans le respect par tous, des lois et règlements que nous pourrons restaurer l’autorité de l’Etat. Aussi, il est important de mettre fin à l’incivisme et de cultiver l’esprit patriotique », a-t-il martelé.

Pour réussite de l’action gouvernementale, le Premier ministre a appelé les partenaires sociaux, les forces vives et tous les Burkinabè de l’intérieur et de l’extérieur à s’impliquer « sincèrement dans les chantiers de sécurisation et de transformation de notre pays ».

A. Bayala/Ouaganews

Articles similaires

Projet de loi rectificative du budget de l’Etat 2020 : les députés donnent leur quitus

Ouaganews

3e mandat d’ADO : « Justice for Africa inquiète de la dégradation des droits de l’homme en Côte d’Ivoire

Ouaganews

Football burkinabè : les hommes en noir exigent de meilleurs traitements

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.