OUAGANEWS
A la UneEconomie & Développement

Burkina : le FMI annonce un décaissement immédiat de 19,4 milliards de F CFA

Au terme de la première revue de l’accord de Facilité élargie de crédit (FEC) de 2 ans, conclu en 2023, le Fonds monétaire international (FMI) a décidé de décaisser immédiatement 31,7 millions de dollars, soit environ 19,4 milliards de FCFA en faveur du « pays des hommes intègres » visant à contribuer à soutenir la stabilité économique du pays, rapporte un communiqué de l’institution de Bretton Woods publié le 14 juin 2024.

C’est un ouf de soulagement pour le gouvernement de transition car le FMI a jugé positive la performance du pays dans la mise en œuvre du FEC. En effet, tous les critères quantitatifs, sauf un, servant de référence pour suivre l’évolution des variables macroéconomiques ont été respectés.  Certains repères structurels, mesurant des réformes, ont été mis en œuvre avec retard. Le Fonds estime que les autorités progressent dans leurs efforts d’assainissement budgétaire, de réformes structurelles et de gouvernance budgétaire ainsi que la création d’un espace budgétaire pour les dépenses prioritaires.

Par ailleurs, le FMI souligne en outre, une accélération de la croissance économique en 2023 qui a atteint 3,6 % de la richesse nationale (PIB) contre 1,8% en 2022, soutenue par un rebond dans le domaine des Bâtiments et travaux publics (BTP) et l’expansion du secteur tertiaire. La croissance est projetée s’accélérer pour atteindre 5,5% en 2024 avec la perspective de l’amélioration de la situation sécuritaire. De plus, le déficit budgétaire global est passé de 10,7 % du PIB en 2022 à 6,7 % du PIB en 2023 et a été soutenu par les actions de mobilisation des recettes et de contrôle des dépenses. Ce déficit devrait encore diminuer à mesure que les efforts de consolidation budgétaire se poursuivent dans le cadre du programme soutenu par la FEC.

Le communiqué rappelle également qu’en janvier dernier, les autorités burkinabè avaient confirmé le maintien du Burkina dans l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) malgré son retrait de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), ce qui devrait, du point de vue du Fonds, contribuer à soutenir la stabilité économique nationale et régionale

En rappel, la Facilité Elargie de Crédit (FEC) est un outil de financement du FMI à travers lequel, le FMI apporte de l’aide financière à moyen terme aux pays à faible revenu qui connaissent des difficultés prolongées de balance des paiements. Ces pays acceptent d’adopter des programmes qui comprennent un ensemble de mesures qui les aideront à corriger ces déséquilibres. La FEC peut aussi servir de catalyseur pour mobiliser de l’aide étrangère.

Wandaogo Moussa/OuagaNews.net

Articles similaires

Fermier abattu à Tanghin-Dassouri : le policier incriminé en garde à vue

Ouaganews

Prix Galian 2022 : Philippe ADA de Oméga TV remporte le « Super Galian »

Ouaganews

SIAO 2023 : « le marché est timide, on ne pouvait pas s’attendre à mieux. », Adama Toé, styliste

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.