OUAGANEWS
A la UneEconomie & Développement

Burkina/Microfinance : le FONAFI et ses partenaires se concertent sur les mécanismes de mise en oeuvre des conventions

Le Fonds national de la finance inclusive (FONAFI) a échangé, le 21 avril 2022, à Ouagadougou, avec ses partenaires des systèmes financiers décentralisés (SFD) sur l’harmonisation des compréhensions des outils de la mise en oeuvre des conventions signées dans le cadre du Projet de promotion de la finance inclusive au Burkina Faso (PPFIB).

Porté par le FONAFI et soutenu par la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), le PPFIB, d’un coût total estimé à 44, 372 milliards de F CFA, vise l’accès des populations à faible revenu aux services financiers au « pays des hommes intègres ».

Une vue des partenaires au cours des échanges

Le Fonds s’exécute dans les 13 régions du pays pour assurer un accès accru et permanent des femmes, des jeunes, des acteurs du monde rural et des micro, petites et moyennes entreprises à une gamme de produits et services financiers durables, innovants, adaptés, diversifiés et à coûts abordables et offerts par des institutions saines et pérennes.

Selon le Ministère de l’économie, des finances et de la prospective (MEFP), 9% de la population burkinabè n’utilise aucun des services financiers classiques de base que sont un compte courant ou un compte d’épargne, un crédit productif et l’assurance à terme, le FONAFI compte financer d’ici à 2022, environ 1 320 000 bénéficiaires sur tout le territoire national dont 792 000 femmes. Selon la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), environ 1,77 million de personnes ont bénéficié des services financiers fournis par les IMF 778 points de service au Burkina Faso en 2021.

Le présidium de la cérémonie

Le FONAFI et des partenaires ont aussi échangé sur l’opérationnalisation du mécanisme de mise en oeuvre du Fonds de relance économique (Fre Covid 19) au profit des SFD et leurs clients impactés par la Covid-19. En effet, dans le cadre du Fre-Covid, le Fonds a bénéficié d’une allocation budgétaire de l’Etat à hauteur de 5 milliards de francs CFA pour faciliter la relance économique.

Au bout du processus de sélection, 46 institutions de microfinance ont été retenues et ont bénéficié d’une subvention à hauteur de 30% du fonds et le reste des 70% sous forme de crédits aux taux bonifiés de 3,5%.

Wango Fidèle Yaméogo, directeur général du FONAFI

La rencontre a été aussi une occasion pour le FONAFI de faire le bilan à mi-parcours des financements reçus par ses partenaires et de prendre en compte leurs préoccupations dans l’exécution du mécanisme de financement.

En rappel, initialement rattaché à la primature, le Conseil des ministres du 13 avril 2022 a adopté un décret permettant le rattachement du FONAFI au MEFP. Cette décision vise, selon le gouvernement, à permettre au MEFP de renforcer la cohérence de sa mission et à la primature de se recentrer sur sa mission de coordination de l’action gouvernementale.

Moussa Wandaogo/Ouaganews

Articles similaires

Clôture des assises nationales : la Charte de la Transition signée, le Capitaine Ibrahim Traoré, président du Faso

Ouaganews

Burkina : le rôle de l’Unité de Partenariat public privé

Ouaganews

Burkina : adoption de 2 projets de loi de financement en faveur des zones à défi sécuritaire

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.