OUAGANEWS
A la UnePolitique

Burkina/MPSR : « La république ne saurait être un théâtre d’ombres animé par des acteurs inconnus », Germain Nama du Front patriotique

Le Front patriotique a animé une conférence de presse ce jeudi 3 novembre 2022 à Ouagadougou,  sur la situation nationale.

Le Front patriotique qui s’est fixé pour objectif de mobiliser l’ensemble des forces sociales, politiques et citoyennes, les personnes de ressources, les leaders d’opinion, pour un sursaut patriotique, en vue d’éviter un passage à vide transitionnel aux conséquences historiques a organisé une conférence de presse, afin de porter son regard sur la situation politico-sécuritaire du pays.

Pour ce faire, le Front patriotique veut une gestion politique démocratique, dans la transparence et l’éthique politique, connaître la composition et les organes du MPSR qui se présente comme une organisation politique.

« La république ne saurait être un théâtre d’ombres animé par les acteurs inconnus, invisibles et muets pour le compte d’un peuple qui a pourtant prouvé sa maturité », a confié Germain Bitou Nama, président du Front patriotique.

Par ailleurs, la polémique sur la diversification des partenariats qui est un sujet d’actualité au Burkina, n’a pas manqué d’être une préoccupation pour les animateurs de la conférence au cours des échanges. En effet pour eux, les instruments et les politiques de notre coopération internationale, que ce soit la France, la Russie ou tout autre partenaire doivent être connus, transparents et respectant la souveraineté du pays.

« La France est là, à travers Barkhane, à travers aussi cette mini base à Ouagadougou avec ses moyens logistiques et pourtant, nous n’avançons pas. Cela veut dire qu’il ya un problème. Nous avons appris que pour commander un type d’arme, il fallait avoir l’aval de la France. Cela veut dire que nous n’avons pas la liberté de commander les avions que nous voulons et où nous voulons. Ce qui veut dire que nous allons penser à une révision de ces accords (accord entre le Burkina et la France). », a appuyé Bassirou Sanogo, membre du bureau du Front patriotique.

En outre, pour cette lutte contre le terrorisme, le Front patriotique demande qu’il y ait une cohésion au sein des Forces de défense et de sécurité (FDS). Car pour Germain Nama et ses camarades, l’insécurité révèle avec acuité, l’incontournable exigence de refondation de l’armée et de la politique de défense et de sécurité.

Enfin, les conférenciers invitent aussi le gouvernement de la transition à sortir des effets d’annonces pour le recrutement massif des Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) afin d’articuler une vision politique et non militariste de la mobilisation patriotique du peuple pour combattre le terrorisme. A ce sujet, il salue l’initiative car il milite pour la mobilisation générale, en vue de la défense populaire de la patrie.

Ahoua KIENDREBEOGO/OuagaNews.net

Articles similaires

Côte d’Ivoire : Patrick Achi dévoile un gouvernement resserré

Ouaganews

Burkina/Incitations à la violence sur les réseaux sociaux : la mise en garde du ministre Maxime Koné

Ouaganews

Burkina : le LCL Damiba se serait réfugié à la base française à Kamboinsè

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.