OUAGANEWS
A la Une Société

Burkina/Promotion immobilière : des révisions de textes en cours pour encadrer le secteur

Après son installation le 15 janvier 2021, au Ministère en charge de l’urbanisme, Me Bénéwendé Sankara, a animé une conférence de presse, ce vendredi 26 février 2021, pour déballer les grands chantiers de son ministère.  Au cours de la rencontre, plusieurs préoccupations relatives à la restructuration, aux lotissements, à la promotion immobilière, aux logements, à la gestion des réserves et au contrôle des constructions ont été évoquées. A en croire Me Bénéwendé Sankara, il a été instruit par le président du Faso, Roch Kaboré, pour mettre en œuvre plusieurs réformes.

Selon le ministre Bénéwendé Sankara, l’apparition de la notion « Ville » dans la dénomination de son ministère interpelle sur la nécessité d’une approche globale, du renforcement des actions de gouvernance et de cohésion urbaine des interventions des différents acteurs.

Ainsi, l’information est portée au public de la révision de textes relatifs au foncier, à la promotion immobilière, au code de l’urbanisme et de la construction au Burkina Faso.

Me Bénéwendé Sankara, ministre en charge de l’urbanisme (milieu),

a présidé la conférence de presse

 

La contribution à l’évaluation pertinente du processus de mise en œuvre de la Réforme agraire et foncière (RAF) de 1984 à nos jours, est en cours de révision au sein du Ministère de l’urbanisme, de l’habitat et de la ville, a indiqué Me Bénéwendé Sankara, tout en expliquant qu’il s’agit d’en extraire le socle vertueux qui a permis la réalisation de multiples aménagements réussis au Burkina Faso.

Me Bénéwendé Sankara a fait la promesse d’entreprendre des révisions de plusieurs textes dont l’objectif global est « de mieux encadrer le secteur et en particulier l’activité de promotion immobilière avec pour but ultime d’offrir un logement décent à chaque Burkinabè »

Quant aux autres réformes, il s’agit entre autres, de la mise en œuvre des projets structurants dans chaque ville, la création d’un environnement propice à l’accroissement de l’offre de logements publics et privés  et l’élaboration et la mise en œuvre d’un programme quinquennal conséquent de production de logements sociaux et économiques, en privilégiant les habitats à loyer modéré.

P. Théophile KABORE

        

Articles similaires

10e anniversaire de l’ARCI-BF : Les retraités de l’information et de la communication mettent leur expérience au service des jeunes

Ouaganews

Compte rendu du conseil des ministres du mercredi 14 avril 2021

Ouaganews

Législatives du 22 novembre 2020 : la CPP /BF à la conquête du Houet

Ouaganews

Laisser un commentaire