OUAGANEWS
A la UneEconomie & Développement

Changement climatique au Burkina : quel apport du CEDRES à l’essor de l’agriculture ?

Le Centre d’étude, de documentation et de recherche économiques et sociales (CEDRES), en collaboration avec le Consortium pour la recherche économique en Afrique (CREA), basé au Kenya, a organisé un atelier d’échanges sur la question du changement climatique, ce mercredi 15 mars 2023, à Ouagadougou.

La sécheresse constitue pour le Burkina, une menace à la stabilité de la production alimentaire, ce qui accroît le taux de pauvreté. Afin de pallier ce problème, le CEDRES s’est donc donné pour mission de participer au développement économique, à travers ses recherches et formations sur ce phénomène.

Il faut donc, dire que cet atelier vise à disséminer les résultats de la recherche sur le changement climatique, une thématique plus que d’actualité.

« Il faut dire que l’objectif, surtout de l’atelier, c’est de pouvoir approcher les chercheurs, les décideurs pour qu’ils puissent apprécier les résultats de ces recherches, pour que nous aussi, nous puissions nous assurer que ce que nous faisons est en phase avec les priorités, au niveau national. Et aussi, surtout que ces résultats puissent être utiles aux décideurs dans la prise des décisions. », s’est exprimé Pr Youmanli Ouoba, directeur exécutif du CEDRES

A cet atelier, il s’agira de débattre de deux thématiques qui ont résulté de la recherche de deux enseignants-chercheurs du Burkina et du Bénin.

En effet, la première thématique était: impact de la sécheresse sur le secteur des cultures et options d’adaptation au Burkina Faso : une analyse d’équilibre général calculable.

« Nous avons porté notre objectif de recherche sur les questions de la sécheresse, parce que le Burkina Faso connaît depuis les années 70, une récurrence de sécheresses. Nous avons donc, au cours de cette étude, essayé d’évaluer un certain nombre d’options, d’adaptations aux effets de la sécheresse. Nous avons procédé à les évaluer pour comprendre l’effet de développement des capacités d’irrigation, par exemple. », a expliqué Dr Boureima Sawadogo, enseignant-chercheur, qui a exposé sur la première thématique.

La seconde thématique, quant à elle, a porté sur : amélioration de la sécurité alimentaire dans un contexte de changement climatique et de perte de la biodiversité :  intégration des cultures à double usage dans l’élevage chez les petits producteurs laitiers des régions semi-arides du Bénin et du Burkina Faso, exposée par Marthe Montcho, enseignante au laboratoire d’écologie appliquée, Université d’Abomey Calavi, Bénin.

Il faut rappeler que le CEDRES est un centre de recherche de l’Université Thomas Sankara, créé en 1977.

Ahoua KIENDREBEOGO/OuagaNews

Articles similaires

Burkina Faso/Coup d’Etat : l’APR-Tiligre, le Mouvement SENS, le PAREN, le PDS et le PUR condamnent

Ouaganews

Burkina : l’état d’urgence prorogé, mais il faut bien plus

Ouaganews

SIAO 2023 : le Burkina remporte le 1er prix de la créativité d’une valeur de 2 500 000 F CFA

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.