OUAGANEWS
A la UnePolitique

Conférence du MRB : « j’ai fait l’objet d’une menace la semaine dernière » Monique Yéli Kam

La présidente du Mouvement pour la renaissance du Burkina (MRB), Monique Yéli Kam a animé un point de presse ce vendredi 17 juin 2022 à Ouagadougou. L’objectif de cette rencontre avec les hommes des médias était d’interpeller le président de la transition du Burkina à conduire un processus de transition inclusif dans l’intérêt général du peuple.

 « Sincèrement, je me répends aujourd’hui d’avoir applaudi l’avènement du MPSR parce que je croyais qu’ils sont des soldats. Malheureusement, à travers les résultats de leurs actions, j’ai le regret, l’amertume, le cœur meurtri de constater que ce ne sont que des corps habillés. », propos de Monique Yéli Kam, présidente du Mouvement pour la renaissance du Burkina (MRB) à la conférence de presse qu’elle a animée ce 17 juin 2022.

C’est en effet sans langue de bois que la présidente du Mouvement pour la renaissance du Burkina a interpellé les autorités, notamment le président de la transition Paul Henri Damiba sur la gestion du pouvoir.

Elle s’insurge sur le fait que tous croyaient que le coup d’Etat du 24 janvier  2022, était un évènement salvateur pour le Burkina. Elle demande alors plus de clarté sur la gestion du pouvoir en s’expliquant à ces termes : « J’insiste et je persiste pour que le président de la Transition, le lieutenant-colonel Paul Henri Sandaogo Damiba nous donne, sous quinzaine, des explications limpides sur les tueries et le nombre de déplacés internes qui ne cesse de croître. »

En outre, la présidente du MRB dit avoir fait l’objet de menace verbale au cours de cette semaine par un individu. Elle explique : « Je voudrais vous prendre à témoin d’une menace verbale dont j’ai fait l’objet cette semaine de la part d’un individu se réclamant du rang des militaires au pouvoir. Cet individu, dont j’estime qu’il a agi seul, me menace de m’intéresser trop à la vie politique. »

Par ailleurs, trois recommandations ont été suggérées par la présidente du MRB au président de la transition.

Enfin, elle a exigé que l’ancien chef d’Etat Roch Marc Christian Kaboré détenu en captivité depuis l’avènement du MPSR soit libéré et invite les uns et les autres à soutenir le processus de la transition.

Ahoua KIENDREBEOGO/OuagaNews.net

Articles similaires

Burkina : repli de 206,6% des emprunts contractés par le Trésor public au 2ème trimestre 2022 sur le marché sous-régional

Ouaganews

Nouveau gouvernement : ce qu’en pensent des Ouagalais

Ouaganews

3e anniversaire du décès de Valère Somé : Déclaration de l’OPA-BF

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.