OUAGANEWS
A la UnePolitique

Crise au CDP : les élus du Kadiogo appellent Achille Tapsoba à organiser un autre congrès

Les élus locaux de la province du Kadiogo du Crogrès pour la démocratie et le progrès (CDP) ont au cours d’une assemblée générale des jeunes du Kadiogo, tenue ce lundi 3 janvier 2022, adressé une motion de soutien au président par intérim du CDP, Achille Tapsoba.

Dans la motion de soutien, ils réaffirment leur soutien et leur attachement au père-fondateur du parti Blaise Compaoré, à qui ils disent apporter leur soutien indéfectible et au président par intérim, Achille Tapsoba. Ils ont appelé également l’ensemble de leurs militants à rester fidèles et loyaux au père-fondateur de leur parti.

Cette motion de soutien à Achille Tapsoba est motivée, selon eux, par le refus et la défiance de Eddie Komboïgo au président d’honneur et aux velléités de liquidation du parti par Eddie Komboïgo.

Selon Alain Nacoulma, responsable provincial des jeunes, en prélude au congrès organisé par Eddie Komboïgo qui fait état de la participation des 45 secrétaires généraux des sections et des 45 responsables des jeunes à son congrès, il convient d’indiquer et de porter à la connaissance du public, que ni le SG de la section du Kadiogo, ni le responsable des jeunes n’ont participé à aucune des rencontres, mieux, aucune des structures du Kadiogo n’a participé au congrès organisé par Eddie Komboïgo.

Ainsi, les jeunes et les élus locaux de la province du Kadiogo disent se démarquer du congrès organisé par Eddie Komboïgo les 18 et 19 décembre 2021 à Ouagadougou.

Pour eux, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) a une seule direction, celle dirigée actuellement par Achille Tapsoba.

« Qui au Burkina et n’importe où au monde ne sait pas que le CDP appartient au président Blaise Compaoré ? Le père-fondateur ne mérite pas ces genres de traitement de la part de Eddie Komboïgo. Et nous sommes là pour nous opposer à toute tentative d’hypothèque de son parti, un CDP sans Blaise n’est pas un CDP», a laissé entendre Alain Nacoulma.

Achille Tapsoba et le député Salifou Sawadogo ont à leur tour dit, ne pas reconnaître le nouveau bureau exécutif national mis en place par le congrès organisé par Eddie Komboïgo.

Ils ont demandé l’application des textes du parti. Blaise Compaoré, fondateur du parti, ne peut pas être évincé des instances du parti.

Enfin, les jeunes du CDP qui se sont démarqués du congrès organisé par Eddie Komboïgo, ont invité Achille Tapsoba à entreprendre une large concertation pour l’organisation dans de meilleurs délais, d’un congrès répondant aux attentes de tous les militants du parti.

Théophile P. KABORE/Ouaganews

Articles similaires

Burkina/situation humanitaire : 1 253 416 PDI à fin mai 2021

Ouaganews

Fédération burkinabé de football : chronique d’une crise annoncée

Ouaganews

« Les 3èmes mandats sont aussi des coups d’Etat » : Umaro S. Embaló est-t-il un modèle démocratique ?

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.