OUAGANEWS
A la UneEconomie & Développement

Ecobank/Burkina : le DG sortant élevé au rang de chevalier de l’Ordre de l’Etalon

Le ministre de l’économie, des finances et du développement, Lassané Kaboré,  a élevé, au nom du Président du Faso, Moukaramou Chanou Aloa, le directeur général sortant  de Ecobank Burkina au rang de chevalier de l’Ordre de l’Etalon.  C’était à la soirée d’hommage et de reconnaissance organisée à l’intention du DG sortant. Lassanné Kaboré, ministre de tutelle des banques au Burkina Faso, a salué le professionnalisme et la grande sollicitude du DG sortant à l’endroit du gouvernement, à travers sa disponibilité constante à apporter des solutions satisfaisantes au financement de l’économie nationale, durant son mandat.

Noellie Cécile Tiédrébéogo, la nouvelle DG de retour au bercail

Après deux (02) années passées à la tête de la banque au «pays des hommes intègres», Moukaramou Chanou Aloa va désormais occuper les fonctions de DG de la filiale du groupe Ecobank à Paris. Il cède le poste à la Burkinabè Noellie Cécile Tiédrébéogo dont le nom a été dévoilé par le Président du conseil d’administration (PCA) de Ecobank Burkina à la soirée. La nomination de Noellie Cécile Tiédrébéogo est un retour au bercail car elle est une ancienne cadre de Ecobank-Burkina. Elle y a passé plus de 15 ans, avant d’être portée, courant 2019, à la tête de UBA-Burkina, devenant ainsi la première femme directrice générale de banque au Burkina Faso. Ce retour à la maison  a été vivement salué par le PCA et le DG sortant, au regard du talent et du professionnalisme de la nouvelle directrice générale.

Economiste gestionnaire de formation diplômée, de l’Université de Ouagadougou, la nouvelle directrice générale est titulaire d’un diplôme d’études supérieures en finance, comptabilité et contrôle de gestion, ainsi que d’un certificat international en finance d’entreprise obtenu à HEC Paris. L’expérience bancaire de Mme Tiendrébéogo a débuté en 1998 à la Société générale Burkina où elle y a passé sept (07) ans.

Moussa Wandaogo/Ouaganews

Source : MINEFID

Articles similaires

LCB : il faut tout simplement réformer la SONABEL !

Ouaganews

Décorations 11-Décembre 2020 : des récipiendaires s’expriment

Ouaganews

Partenariat public-privé : faible taux d’exécution du programme de 5% depuis 2016

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.