OUAGANEWS
A la Une Santé

ENSP : « seulement les cours de la filière des attachés de santé en Anesthésie-réanimation sont suspendus » Emile Paré, DG

Le directeur général de l’Ecole nationale de santé publique ENSP, le Docteur Emile Paré, a donné une conférence de presse ce vendredi 15 janvier 2021, au sein de l’institution. Il a été question de faire la lumière sur la rentrée scolaire 2020-2021, la vie et  l’avenir de l’institution.

D’emblée, le directeur général de l’ENSP, Emile Paré , a fait savoir à la presse que cette rencontre s’inscrit dans la mise en œuvre du plan d’action 2021, en particulier dans son volet communication, basé sur un plan de communication, adopté récemment par le conseil d’administration. Ce plan selon lui, vise à communiquer davantage sur la vie de l’institution et ses activités-phares.

Pour Emile Paré, l’année scolaire 2018 2019 a été un succès. En effet, sur 3050 candidats présentés par l’ENSP à l’examen national, 3010 ont obtenu leur parchemin, soit un taux de réussite de 98,69%. Le fait majeur, au cours de cette certification, est que sur les 14 lauréats nationaux, 13 sont issus de l’ENSP. Ainsi en 2019, l’ENSP a mis à la disposition du système de santé, 301 agents qualifiés. A cela, s’ajoutent 359 agents spécialistes, toutes filières confondues.

Emile Paré (au milieu) au cours de la conférence de presse

Pour l’année scolaire qui vient de s’achever (2019-2020), ce sont, selon les dires du DG, 2979 candidats qui ont été  présentés à l’examen de certification et 2951 ont obtenu leur certification, soit un taux de réussite de 99,06%. L’excellence a été une fois au rendez-vous, car parmi les 14 lauréats nationaux, 11 sont issus de l’ENSP.

Seule institution publique de formation des personnels paramédicaux et sages-femmes au Burkina, l’ENSP soufflera ses 44  bougies, cette année, et compte 10 directions régionales.

Pour se conformer à la décision du gouvernement Thiéba, de rattacher l’ENSP aux universités publiques pour la spécialisation, l’ENSP a entrepris, depuis 2018 l’harmonisation des curricula des infirmiers et sages-femmes sous format LMD, ainsi que sa mise en œuvre. L’harmonisation des curricula des 13 filières attachés de santé que sont entre autres, la pédiatrie, la santé mentale, a été entamée en 2018, et appliquée dans les écoles de formation, depuis 2019, en vue de les mettre en conformité avec les exigences de l’OOSAS. Cette harmonisation a pour but, de définir un contenu scientifique identique à toutes les écoles de formation de l’espace CEDEAO. Elle permet également une facilité de mobilité des enseignants et étudiants dans l’espace CEDEAO, a indiqué le DG.

De la suspension des cours à l’ENSP à la clarification des faits

A ce stade, 12 filières de formation d’attachés de santé déroulent le programme harmonisé de l’OOAS. Une filière, notamment celle des attachés de santé en anesthésie-réanimation dont le programme a été également harmonisé, selon l’OOSAS, rencontre des difficultés. A en croire le DG, ce nouveau programme de formation ayant été jugé par la société savante, insuffisante et incapable de répondre aux exigences du métier conformément aux textes réglementaires du Burkina est à l’ origine de la suspension des cours dans ladite filière.

« Je voudrais être clair envers tous les citoyens burkinabè. Ce n’est pas la direction de l’ENSP qui a décidé de suspendre les cours, ce sont les professeurs, enseignants de ladite filière qui ont suspendu les cours », a-t-il déclaré, avant de souligner que des pourparlers sont en cours pour trouver un programme adapté à cette filière.

A noter que cette suspension des cours ne ravit pas les étudiants. En effet, depuis un certain temps, ceux-ci manifestent devant la direction de l’ENSP, pour la reprise des cours.

P. Théophile KABORE

Articles similaires

Finale Ligue des champions : le Bayern Munich a eu raison du Paris Saint-Germain, 1-0

Ouaganews

Burkina/élections : plus de 2 300 000 d’électeurs inscrits sur la liste (CENI)

Ouaganews

Secteur des boissons alcoolisées : le Burkina veut assainir le milieu

Ouaganews

Laisser un commentaire