OUAGANEWS
A la UneSociété

Financement du développement endogène : le civisme fiscal, la panacée du CES

La deuxième session ordinaire du Conseil économique et social (CES) se tient du 22 septembre au 19 octobre 2020. L’ouverture de la présente session est intervenue le mardi 22 septembre 2020, à Ouagadougou sur le thème « Stratégie de mobilisation des ressources endogènes pour un développement durable au Burkina Faso : état des lieux, défis et perspectives ».

Conscient que les bases du développement sont endogènes, le Conseil économique et social (CES) souhaite, en tant qu’institution consultative, formuler des propositions dans ce sens. C’est dans cette optique que sa deuxième session ordinaire se tient sur le thème « Stratégie de mobilisation des ressources endogènes pour un développement durable au Burkina Faso : état des lieux, défis et perspectives » du 22 septembre au 19 octobre 2020 à Ouagadougou. A l’ouverture des travaux, le président du CES, Moïse Napon, a déclaré que c’est en partant de ses propres réalités qu’un pays peut réussir son développement. Compter sur une aide hypothétique

extérieure pour se développer est, selon lui, un leurre. A l’entendre, il est impératif de mettre l’accent sur la mobilisation des ressources internes pour financer le développement du pays. La pandémie de la Covid-19 est venu rappeler combien il est important de compter sur soi-même avant d’espérer un soutien extérieur. Comment financer le développement national ?

Le CES pense que les citoyens doivent cultiver le civisme fiscal en acceptant payer leurs impôts. Ils devront aussi lutter contre la corruption et l’évasion fiscale qui font perdre 100 milliards de F CFA chaque année à l’Etat burkinabè. Durant leur session, les conseillers du CES vont proposer des mécanismes adéquates qui pourront favoriser la mobilisation des ressources internes.

AB

Articles similaires

Burkina/ Personnes déplacées internes : hausse de 10,2% à fin juin 2021 dans la région du Sahel

Ouaganews

Burkina : 300 ambulances aux centres de santé et recrudescence de la polio

Ouaganews

Lutte contre le terrorisme au Burkina : le Centre national d’appels fonctionnel (le 199 et par WhatsApp les numéros +226 71 20 33 33 et +226 68 24 44 44)

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.