OUAGANEWS
Afrique

Guinée : la junte dévoile (enfin) la charte de la transition

La transition enclenchée au soir de la prise du pouvoir par le Comité national pour le rassemblement et le développement (CNRD) le 5 septembre dernier, a pris un grand coup d’accélérateur ce lundi 27 septembre 2021, avec la divulgation de la charte de la transition. Le texte qui balise désormais le processus, sur le plan juridique et organisationnel, est officiellement entré en vigueur pour supplanter la Constitution guinéenne modifiée par le président déchu, Alpha Condé, en 2020.

Après la longue série de consultations avec les forces vives de la Nation, engagée par le colonel Mamady Doumbouya, le leader de la junte passe à la vitesse supérieure en structurant les organismes de la transition. La charte de la transition aura globalement pour objectif, les réformes institutionnelles avec notamment, l’élaboration d’une nouvelle constitution et la tenue d’élections libres et indépendantes, mettant un accent particulier sur la cohésion sociale et la réconciliation nationale.

La transition portée par le CNRD sera donc, conduite par quatre organes, en l’occurrence : le CNRD toujours présidé par le colonel Mamady Doumbouya, la présidence de la transition dont il sera également à la tête, le gouvernement nommé par le président de la transition, qui sera dirigé par un Premier ministre civil pour coordonner l’action gouvernementale et qui sera chargé en amont de proposer au président de la transition, les ministres de son gouvernement et le Conseil national de la transition (CNT) qui assurera le rôle du parlement dissout.

Autre disposition forte de la charte de la transition guinéenne, tous les membres du gouvernement et des responsables d’institutions sous le régime du président destitué, Alpha Condé, sont d’office exclus du processus de la transition, tandis qu’aucun acteur de la transition en cours ne pourra se présenter aux prochaines élections qui marqueront la fin de ladite transition dont la durée sera prochainement définie, en concertation avec notamment les acteurs politiques.

Finacial Afrik

Articles similaires

Niger : les députés donnent leur feu vert pour le redéploiement de Barkhane et Takuba

Ouaganews

Sommet Finance en commun 2022 : cinq banques publiques de développement signent pour l’égalité de genre

Ouaganews

Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo ne fait plus partie du FPI (Comité central)

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.