OUAGANEWS
A la UneParlons-en

Profils des terroristes au Burkina : une mine à exploiter

Dans un entretien accordé à la télévision nationale, le mardi 22 août 2022, le Premier ministre, Albert Ouédraogo, a dressé les profils-types des terroristes qui attaquent le Burkina. « Le religieux qui défend sa religion et qui veut imposer le califat par les armes et le sang.

Le défenseur dont la communauté a été victime d’exactions et qui prend les armes pour défendre sa communauté, parce que sa survie et celle de sa communauté en dépendent. Le suiveur qui rejoint les groupes terroristes par effet de mode.

L’opportuniste, un grand bandit qui profite de cette situation, se mue en terroriste pour se faire de l’argent dans les attaques. La victime contrainte qui a été forcée à s’engager dans les groupes terroristes », a-t-il indiqué.

Une des rares déclarations officielles sur les profils des terroristes qui écument le pays des Hommes intègres, depuis sept ans ! Cette information aussi capitale que salutaire, suscite naturellement les questions suivantes : quels liens ces différentes entités entretiennent-elles entre elles ? Comment procèdent-elles dans les différentes exactions ?

Quelles sont les capacités de nuisance de chaque entité ? Comment occupent-elles les zones sous emprise terroriste ? Quels types de rapports existent-ils entre eux et leurs complices tapis au sein de la population et qui aident à alimenter leur projet funeste ? Comment arrivent-ils  à grossir leurs effectifs, au fil des ans ? Autant de questions dont les réponses pourraient dans une certaine mesure, aider les forces de défense et de sécurité à mieux contrecarrer leurs plans malsains.

Le profilage de ces groupes criminels est une mine inestimable d’informations qui peut permettre de mieux peaufiner la stratégie de lutte contre l’hydre terroriste. Au-delà de ces profils, il faut s’interroger sur les causes profondes d’un tel désamour de la patrie qui a fait autant de morts et de déplacés internes.

Il importe de mettre tout en œuvre pour exorciser ce fléau qui mobilise tous les efforts, depuis des années. C’est en exploitant judicieusement ces différentes informations que l’on pourrait dans une certaine mesure, anéantir le mal.

Il est tout aussi impératif de faire en sorte que les services de renseignement et les troupes combattantes renforcent davantage leur collaboration pour des résultats probants. Il ne sert à rien d’évoluer en vase clos face à un ennemi dont le système est d’une complexité asymétrique.

S’il faut saluer à sa juste valeur ce travail de profilage des terroristes, il y a lieu de faire en sorte que les efforts soient soutenus de manière constante et sur le long terme, afin de mettre à nu les autres facettes hideuses de la nébuleuse terroriste.

Il s’agit notamment, des réseaux dormants du terrorisme qui sont le véritable pilier de cette industrie mortifère. C’est en démantelant tous ces compartiments nuisibles que l’on portera le coup de grâce à l’ennemi. Dans cette dynamique, inutile de rappeler la nécessité de maintenir le cap de la mobilisation des efforts, sur tous les plans.

Ahmadou Bayala/Ouaganews

Articles similaires

Burkina : hausse de 13,20% des établissements éducatifs fermés à fin avril 2022

Ouaganews

Attaque à Seytenga : L’état-major dément la mort de 40 militaires

Ouaganews

Côte d’Ivoire : Patrick Achi dévoile un gouvernement resserré

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.