OUAGANEWS
A la Une Economie & Développement

22ème AG des EPE : injonction ferme au FSR-B à mettre à jour sa situation financière

Les 14 et 15 juillet 2021, s’est tenue la 22ème Assemblée générale des Établissements publics de l’Etat (AG/EPE) pour examiner les comptes financiers de 112 EPE (Établissements publics de l’Etat) dont 18 Fonds nationaux (FN) que compte le « pays des hommes intègres ». Elle s’est ouverte le premier jour, sous la présidence du Premier ministre sur le thème : « la qualité des services rendus aux usagers des EPE : enjeux, mesures et perspectives ».

Au regard donc, de la pertinence du thème, le PM a invité les responsables des EPE et des FN à adopter une approche fondée sur la recherche de la « qualité » qui consiste à considérer l’usager du service public comme un client que leurs structures doivent satisfaire au maximum.

Du bilan de l’année 2020, les EPE et les FN enregistrent des indicateurs de performance assez satisfaisants. Les recettes propres des EPE ont enregistré une hausse de 15,61% au cours dudit exercice. Cette performance a contribué à améliorer le taux de couverture de leurs dépenses de 114,4% en 2019 à 115,5% en 2020. Pour ce qui est des résolutions et recommandations formulées, lors des sessions antérieures, la plupart est soit entièrement mise en œuvre, soit en cours de réalisation.

Le premier ministre, Christophe Dabiré a présidé la 22ème Assemblée générale des EPE

Au terme de ses travaux, l’AG/EPE a approuvé les états financiers des 112 EPE, pris acte de quatre (4) rapports d’explication et donné une injonction ferme au Fonds spécial routier du Burkina (FSR-B) à mettre à jour sa comptabilité et à présenter ses états financiers en bonne et due forme à la prochaine session de l’AG/EPE.  Le gouvernement burkinabé a créé le FSR-B en 2016, suite à la restructuration du Fonds d’entretien routier du Burkina Faso (FER-B) en vue de développer le réseau national et soutenir l’intégration régionale.

Par ailleurs, l’AG/EPE a marqué sa satisfaction du bilan auquel sont parvenus les EPE au titre de l’exercice 2020 et félicité l’ensemble des acteurs des établissements  des efforts déployés dans la gestion de leurs établissements.

L’une des recommandations issues de cette édition, est relative à la poursuite de la rationalisation des charges de fonctionnement des EPE, en vue de réduire leur forte dépendance de la subvention de l’Etat. L’Assemblée a réitéré son invite à redoubler d’effort, de professionnalisme et d’initiative, en vue d’une utilisation efficiente des ressources publiques et d’une amélioration des prestations fournies.

Moussa Wandaogo /OuagaNews

Articles similaires

CEDEAO : ouverture de la 59e session

Ouaganews

Guinée-Bissau/Burkina : le président Umaro Sissoco Embalo exprime sa solidarité au peuple burkinabè

Ouaganews

Burkina : le Haut conseil des transporteurs pointe du doigt la non-application d’un arrêté par le CBC

Ouaganews

Laisser un commentaire