OUAGANEWS
A la UneEnvironnement

2e édition de la Journée nationale de l’arbre : 85% de taux de survie des plants mis en terre visé

Le Ministère de l’environnement, de l’économie verte et du changement climatique a tenu une conférence de presse, ce mardi 4 aout 2020, à Ouagadougou. Les échanges ont porté sur la deuxième édition de la Journée nationale de l’arbre qui se tiendra les 7 et 8 août 2020, dans le chef-lieu de la région des Cascades, Banfora.

La deuxième édition de la Journée nationale de l’arbre (JNA) se tiendra les 7 et 8 aout 2020, à Banfora, sur le thème : « Arbre, santé et résilience climatique ». L’information a été donnée ce mardi 4 aout 2020, par le ministre de l’environnement, de l’économie verte et du changement climatique, Nestor Batio Bassière, au cours d’une conférence de presse.

La dégradation accélérée des ressources naturelles, du fait des effets conjugués des actions anthropiques et du changement climatique ne laisse pas indifférent le gouvernement. Pour contribuer à inverser la tendance, le ministère en charge de l’environnement a instauré une Journée nationale de l’arbre. La première édition s’est tenue en août 2019 à Tenkodogo. Au cours de ladite édition, 100 000 plants, principalement des espèces locales (baobab, néré, raisinier, tamarinier, cailcédrat) ont été mis en terre. Le bilan national réalisé sur les plantations de la JNA 2019 est satisfaisant (75% de taux de survie des plants), foi du ministre. Cela confirme, a-t-il dit, sans nul dout, que l’option de planter dans des domaines sécurisés produit des résultats concrets.

A en croire le ministre en charge de l’environnement, la journée sera marquée par des opérations de plantation d’arbres sur des sites sécurisés, des panels sur des thématiques de la médecine traditionnelle et de la gestion des ressources naturelles, des décorations des acteurs de la région qui se sont distingués dans la préservation et la conservation de l’environnement et la remise du flambeau à la région du Plateau central, entre autres.

L’objectif de cette deuxième édition de la JNA est d’atteindre 85% de survie des plants qui seront mis en terre. C’est pourquoi, M. Bassière soutient que l’accent sera mis sur la promotion des espèces locales adaptées aux sites de reboisement et aux besoins spécifiques des acteurs. En plus cela, a-t-il poursuivi, les plants seront examinés, afin de se rassurer de leur qualité, avant de les mettre en terre.

Du reste, le ministre Bassière a indiqué que l’organisation des JNA n’occulte pas les actions de reforestation annuelles menées par les particuliers, les producteurs, les institutions. Le ministre en charge du changement climatique, a lancé un appel à toutes les autorités politiques, administratives, coutumières et religieuses à accompagner cette année encore, l’initiative de la JNA, afin d’assurer un taux de succès appréciable des plantations.

Christ-Johnny

Articles similaires

Une journée sans toucher à votre téléphone portable : Bernadette Gansonré tente de répondre

Ouaganews

Conférence de presse du MPP : « Le parti ne se laissera pas divertir par ses adversaires » Simon Compaoré

Ouaganews

MCC : Le conseil d’administration approuve le compact du Burkina Faso

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.