OUAGANEWS
Société

AGRE : un atelier pour mieux gérer les concours de la fonction publique

Le ministère de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale a tenu, les 18 et 19 janvier 2021 à Ouagadougou, un atelier de réflexion sur l’Agence générale de recrutement de l’Etat (AGRE). L’objectif est d’accroître l’efficacité dans la gestion des concours de la fonction publique.

Réfléchir à des stratégies innovantes pour accroître l’efficacité dans la gestion des concours et renforcer durablement le développement de notre administration et la mise en place d’un dispositif organisationnel à même d’assurer toutes les diligences requises en matière de recrutement des agents publics de l’Etat, c’est le but de l’atelier du lundi 18 janvier 2021 à Ouagadougou.

La rencontre devrait permettre aux participants, d’une part, de réfléchir sur les actions à mettre en œuvre pour, non seulement préserver les acquis au niveau des réformes déjà engagées, mais également pour accélérer la mise en œuvre de celles en cours et d’autre part, de proposer de nouvelles réformes pertinentes pour améliorer l’efficacité dans la gestion des concours. Ces propositions serviront à l’élaboration du plan d’actions qui sera par la suite, mis en œuvre, à l’évaluation des coûts y afférents et du chronogramme de mise en œuvre.

Une vue des participants à l’atelier

Dans son discours, le ministre de la fonction publique, du travail et de la protection sociale, Pr Séni Mahamadou Ouédraogo, a rappelé les défis de l’AGRE qui sont, entre autres, le financement, l’intégration des méthodes innovantes ou la promotion de l’administration électronique dotée de matériel informatique et enfin, le renforcement des capacités des agents publics en matière de Technologies de l’information et de la communication (TIC).

Il a également souligné la nécessité de disposer « d’un système efficace et efficient de gestion des opérations de concours, de trouver des solutions pérennes pour gérer les flux ». « Le présent atelier participe donc, du souci du département en charge de la fonction publique d’approfondir les réformes déjà engagées et ce, dans la perspective de la promotion d’une administration toujours plus proche du citoyen, et une culture de la responsabilité basée sur la recherche constante de l’excellence », a expliqué le ministre.

Selon lui, il s’agit, à termes, de construire une administration de développement efficace, empreinte de l’esprit de service public et du principe de redevabilité à tous les niveaux. « Les défis auxquels l’Administration publique fait aujourd’hui, face exigent plus que jamais des stratégies de rupture et d’anticipation. Nous devons résolument soustraire l’Administration publique de cette routine qui la guette et réinventer l’Administration publique de demain », a poursuivi le ministre Séni Mahamadou Ouédraogo.

Les participants ont analysé le document contenant les propositions faites par l’équipe technique, en vue de réussir le projet de réforme de l’Agence générale de recrutement de l’Etat.

Outre cet enrichissement du document attendu des participants, l’atelier a été enfin, un cadre d’échanges sur les stratégies appropriées à déployer pour la redynamisation des directions régionales de la fonction publique.

Source : DCPM/MFPTPS

*Le titre est de la Rédaction

Articles similaires

Burkina/Réconciliation nationale : Zéph reçoit un mémorandum de l’Association des blessés de l’insurrection

Ouaganews

Réconciliation nationale : le HCRUN pour une large consultation nationale

Ouaganews

Burkina/Attaques à main armée : « les équipes seront renforcées et les contrôles accentués » (Police nationale)

Ouaganews

Laisser un commentaire