OUAGANEWS
A la UneSociété

Burkina/08-Mars 2021 : l’accès aux financements et la lutte contre la violence au cœur de la célébration

Le palais des sports de Ouaga 2000 a abrité, ce lundi 8 mars 2021, la cérémonie officielle de la Journée internationale des droits de la femme. Au cours de la cérémonie commémorative, 40 récipiendaires ont été élevés au rang de chevalier de l’Ordre du mérite de la santé et de l’action sociale avec agrafe promotion sociale. La cérémonie a été placée sous le patronage de Sika Kaboré, épouse du Président du Faso, avec pour thème : « Inclusion financière par le numérique pour un développement économique de la femme : défis et perspectives « . Le Premier ministre Christophe Dabiré, plusieurs membres du gouvernement et les déléguées des femmes venues des 13 régions du pays ont été également présents.

Au début de la cérémonie, la ministre en charge de la femme, a invité l’assistance à observer une minute de silence en la mémoire des femmes victimes de l’attaque du 02 mars 2021 et de toutes les victimes des attaques terroristes au Burkina Faso.

« Nous avons appris qu’une mine artisanale a explosé au passage d’une ambulance du district sanitaire de Djibo entre Gaskindé et Namissiguia et a fait six (06) morts. Parmi les victimes de cette lâche attaque figuraient une femme qui était en travail, deux accompagnantes et une fillette », a déploré la ministre en charge de l’action sociale.

Selon la ministre, le thème de cette année  » inclusion financière par le numérique pour un développement économique de la femme : défis et perspectives » nous donne l’occasion d’échanger sur les défis et perspectives d’un service financier numérique en faveur de l’inclusion financière des femmes et aussi de favoriser l’identification de meilleures stratégies de promotion de ces services au profit d’un entrepreneuriat féminin plus compétitif et plus résilient dans notre pays.

Le Premier ministre Christophe Dabiré en compagnie de son épouse et des déléguées des femmes venues des 13 régions du pays

Trouvant ses origines dans les luttes de femmes pour réclamer certains droits dont l’égalité entre les sexes, le droit de vote et de meilleures conditions de travail, cette journée d’hommage à la femme se présente comme le moment idéal pour marquer un arrêt afin de dresser le bilan des progrès réalisés, de relever les leçons apprises, d’identifier les difficultés auxquelles les femmes font face et de se pencher sur les défis et les dispositions à prendre pour améliorer les conditions d’existence des femmes, a indiqué Marie Laurence Ilboudo/Marchal, ministre de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire, à l’occasion de la Journée internationale de la femme.

Pour la ministre, cette commémoration permettra, à travers divers canaux de communication, de présenter les services financiers numériques disponibles , ainsi que leurs avantages, d’inciter les femmes à les utiliser dans leurs transactions courantes et de présenter les possibilités que le e-commerce offre, ainsi que ses avantages dans un contexte de défis sécuritaire et sanitaire.

Des récipiendaires, élevés au rang de chevalier de l’Ordre du mérite de la santé et de l’action sociale avec agrafe promotion sociale par la première dame, Sika Kaboré

 

Promouvoir auprès des femmes, l’utilisation des services financiers numériques étant un impératif pour le développement humain durable au Burkina Faso, j’invite les fournisseurs de services financiers à s’approprier le présent thème et à développer des produits plus adaptés aux besoins des femmes.

La coordinatrice nationale des femmes, Djénéba Kiemdé, a également exposé leurs préoccupations et doléances aux officiels.

Il s’agit notamment de l’accès aux financements à des conditions souples et adaptées, l’accès aux sphères de décision à tous les niveaux, l’amélioration des conditions sanitaires, l’accès à l’eau potable et à un logement décent, et une tolérance zéro à toutes les formes de violences basées sur le genre.

Quant à la secrétaire générale de la coordination régionale des organisations féminines du Sahel, elle a traduit sa reconnaissance aux autorités pour les efforts consentis qui ont permis des avancées significatives dans la lutte contre les violences faites aux femmes, la promotion de l’entrepreneuriat des femmes, l’accès aux femmes aux microcrédits, la formation professionnelle, la santé et l’éducation, etc.

En ce jour commémoratif de la Journée internationale de la femme, 40 récipiendaires ont été élevés au rang de chevalier de l’Ordre du mérite de la santé et de l’action sociale avec agrafe promotion sociale, pour leur contribution à la promotion des droits de la femme, la lutte contre la pratique de l’excision, la protection des enfants et l’assistance des couches vulnérables.

Parmi les distingués figurent le Larlé Naaba Tigré et l’ancien ministre de la communication, Rémis Djandjinou.

P. Théophile KABORE

Articles similaires

Secteur financier : Vista Bank de Simon Tiemtoré officialise l’acquisition de la BICIGUI

Ouaganews

1ère session du CCFD : la technologie USSD et les Fintechs au menu des échanges

Ouaganews

Commémoration 11-Décembre : le visuel dévoilé ce vendredi

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.