OUAGANEWS
A la UneEconomie & Développement

Burkina/Banque mondiale : le ministre Nacanabo sollicite l’appui des administrateurs américain et anglais pour la défense des intérêts de son pays

Le ministre de l’économie, des finances et de la prospective, Aboubakar Nacanabo, conduit une délégation aux réunions de printemps de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (FMI) qui se tiennent à Washington, aux Etats-Unis d’Amérique. Dans la capitale politique américaine, il poursuit une offensive diplomatique auprès des administrateurs de la Banque mondiale afin de mieux faire entendre la voix et les priorités du « pays des hommes intègres ».

 Le 15 mai 2024, en marge des travaux, il a eu une séance de travail avec Abdoul Salam Bello, administrateur de la Banque mondiale pour le Burkina Faso. Les deux personnalités ont fait le point de la coopération entre le Burkina Faso et la Banque mondiale. Ils ont également eu des échanges sur la situation économique et financière de la sous-région ouest-africaine et abordé des questions spécifiques. Au cours de cette séance de travail, le ministre a plaidé pour le maintien et l’augmentation des appuis budgétaires, ainsi que pour l’éligibilité du Burkina Faso au second cycle d’allocation des ressources pour la prévention et la résilience (PRA).

En rappel, c’est en 2020 que le Burkina Faso a été déclaré par le Conseil d’administration de la Banque mondiale au PRA pour un montant de 700 millions de dollars avec un don IDA de 350 millions et un crédit IDA de 350 millions afin de soutenir le pays dans ses initiatives de traitement des risques et aggravation de la violence.

Dans la poursuite de cette offensive diplomatique, le 16 avril 2024, le ministre a eu des séances de travail avec Velavan Gnanendran, administrateur de la Banque mondiale pour le Royaume-Uni et Felice Gorordo, administrateur de la Banque mondiale pour les États-Unis d’Amérique. A ces 2 administrateurs, il a fait le point des opérations de la Banque dans son pays et sollicité leur appui pour la défense des intérêts du Burkina Faso au sein du Conseil d’administration de la Banque mondiale.

Wandaogo Moussa/OuagaNews.net

  Source : SCRP/MEFP

Articles similaires

Burkina : hausse de 2,77% du nombre de PDI à fin avril 2022

Ouaganews

#Burkina : aucune augmentation des prix des hydrocarbures, contrairement aux informations véhiculées dans l’espace public (CIDPH)

Ouaganews

#Niger : « la Chine a réaffirmé son soutien à la transition » général Mody Salifou, ministre chargé de la défense

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.