OUAGANEWS
A la UneEconomie & Développement

Burkina-BOAD : 19,5 milliards FCFA de prêts octroyés pour la réalisation de 2 projets dans le développement local et l’assainissement

La 130ème session ordinaire du Conseil d’administration (CA) de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) s’est réunie le 19 mai 2022, à Dakar au Sénégal, sous la présidence de Serge Ekué, président du CA et président de ladite banque. A l’issue de la session, il a été approuvé 2 prêts d’un montant de 19,5 milliards F CFA au profit du Burkina Faso.

Le premier prêt d’un montant de 15 milliards de F CFA a été accordé au Programme d’appui au développement des économies locales (PADEL) pour sa phase 3. Il va contribuer à l’amélioration socioéconomique des populations à la base dans les régions du « pays des hommes intègres ». Le PADEL est axé entre autres, sur le développement des filières pourvoyeuses d’emplois dans les collectivités et les infrastructures de base au profit des populations, et des micro-entreprises. Il agit également dans le renforcement de la protection sociale et la résilience des ménages vulnérables, ainsi que leur inclusion dans le circuit économique.

Christian Adovelande, président de la BOAD

Le deuxième prêt d’un montant de 4,5 milliards  de F CFA a été octroyé au projet « Renforcement du réseau d’assainissement des eaux pluviales de la ville de Ouagadougou », notamment l’aménagement de l’exutoire au niveau du parc Bangr Weogo au Burkina Faso. Il vise notamment à faciliter le drainage des eaux pluviales en réduisant, de manière très significative, le taux des habitations inondées pendant les saisons pluvieuses. Ce prêt permettra d’augmenter le nombre de personnes ayant accès à un service d’assainissement durable.

La BOAD dont le siège est à Lomé (Togo), est l’institution commune de financement du développement des Etats de l’Union monétaire-ouest africaine (UMOA) que sont le Bénin, le Burkina, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. Il a pour objet de promouvoir le développement équilibré de ses Etats membres et de contribuer à la réalisation de l’intégration économique de l’Afrique de l’Ouest.

Moussa Wandaogo /OuagaNews

Articles similaires

Point du Conseil des ministres du 24 mai 2021 : 84,37 % de taux de réalisation du programme scolaire et des évaluations 2020-2021

Ouaganews

Litige foncier à Tengandogo : le maire, Issouf Nikièma, clarifie les faits

Ouaganews

Burkina/Ministère en charge de l’économie : le Projet d’inclusion financière pour lutter contre la pauvreté

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.