OUAGANEWS
A la UneSociété

Burkina/Cadre sectoriel « justice et droits humains » : des actions en vue de relever les grands défis du secteur

Pour valider le projet de rapport de performance annuel 2023, ainsi que le Plan d’action pour la stabilisation et le développement (PA-SD) 2024-2026 du secteur « Justice et droits humains », le ministre en charge de la justice, Rodrigue Bayala, a présidé l’atelier annuel du cadre sectoriel de dialogue « Justice et droits humains », ce mardi 27 février 2024, à la salle de conférence de l’ASCE-LC, à Ouagadougou.

Cet atelier est une tribune qui offre à chaque secteur, une planification pour examiner et valider les actions menées dans le cadre de la politique du secteur, au cours de l’année écoulée, ainsi que les perspectives à court et moyen terme. Elle offre également, l’opportunité de discuter des questions stratégiques du secteur dans le but d’apporter des réponses aux préoccupations des populations.

En ce qui concerne le bilan des cibles des indicateurs de performance réalisées pour l’année 2023, on note un taux d’exécution physique des produits de 84,12%. Un taux bien en hausse par rapport à celui de 2022 qui était de 74,2%. Et la hausse de cette performance s’explique par entre autres,  la réouverture des TGI de Kongoussi et de Dori, le jugement de 184 dossiers, lors des audiences des chambres criminelles des cours d’appel, le jugement de 60 dossiers impliquant 83 personnes poursuivies pour actes de terrorisme par le pôle anti-terrorisme, le jugement de 87 dossiers par les pôles spécialisés dans la répression des infractions économiques et financières, la tenue de 53 audiences foraines, au cours desquelles 1031 décisions dont 94 arrêts ont été rendus, 927 certificats de nationalité et 464 casiers judiciaires  délivrés, l’octroi de l’assistance judiciaire à 1235 personnes.

Une performance que le ministre en charge de la justice, Rodrigue Bayala, trouve satisfaisante.

« C’est l’occasion pour nous de féliciter l’ensemble  des acteurs, que ce soit nos collaborateurs dans les ministères ou nos partenaires techniques, du résultat atteint. Et tant que nous n’allons pas atteindre 100%, nous devrons continuer à améliorer nos actions. », a-t-il laissé entendre.

Il ajoute qu’au-delà de tout ceci, le défi sécuritaire reste un obstacle, au niveau du secteur justice et droits humains.

Par ailleurs, pour plus de bons résultats  au sein du ministère, des suggestions et recommandations seront soumises et des actions jugées prioritaires dans  le PA-SD menées, au terme de cette session.

Ahoua KIENDREBEOGO/OuagaNews.net

 

Articles similaires

Rencontre avec les anciens chefs d’Etat : Paul-Henri Sandaogo Damiba appelle à une synergie d’actions pour préserver la patrie

Ouaganews

Bénin : Talon et Boni fument le calumet de la paix

Ouaganews

Burkina/CENI : Elisée Ouédraogo, nouveau président

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.