OUAGANEWS
A la UneEconomie & Développement

Burkina/Climat des affaires : Enfin, une feuille de route pour 2021-2025 !

Le lundi 31 mai 2021, à la Primature, s’est tenue la première session ordinaire 2021, du comité de pilotage du dispositif de suivi de l’amélioration du climat des affaires au Burkina Faso, sous la présidence du Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré.

Pour le chef du gouvernement, Christophe Dabiré, malgré les efforts déployés pour l’amélioration du climat des affaires au Burkina, avec l’appui des partenaires techniques et financiers, les défis restent énormes.

La session a permis d’apprécier le chemin parcouru et de prendre les décisions qui s’imposent pour rendre le Burkina Faso plus attractif, dans un contexte marqué par la stigmatisation du classement «Doing Business».

Cette 1ère session a été présidée par le PM, Christophe Dabiré

 

En témoigne la position de 151e/190 des économies évaluées, dans le rapport 2019-2020. Le Premier ministre a exhorté les secteurs privés, les partenaires techniques et financiers à accompagner le Burkina Faso à poursuivre ses efforts d’amélioration du climat des affaires et a souhaité plein succès aux travaux.

A l’issue des travaux, le ministre du commerce, Arouna Kaboré, a fait un bref bilan des travaux dont l’ordre du jour était l’adoption du rapport de mise en œuvre  des réformes des entreprises en 2020 et l’adoption d’un nouveau plan d’action pour 2021.

Au-delà des actions annuellement planifiées, un plan stratégique permettrait d’avoir une vision globale et de mieux planifier les réformes qui sont prévues en matière d’amélioration du climat des affaires. Avec l’accompagnement de nos partenaires techniques et financiers, notamment la Banque mondiale, un plan stratégique a été adopté, afin de disposer désormais d’une feuille de route pour 2021-2025 et d’être assidus au niveau des réformes.

Dans le classement «Doing Business», nous restons constant. Cela montre clairement que les réformes que nous avons entreprises nous permettent donc, de nous stabiliser par rapport aux années antérieures, quand il avait été constaté un net recul dans le classement.

Pour une bonne compétitivité, il a été désormais décidé, à travers le plan stratégique, que nous fassions globalement des réformes pour améliorer le climat des affaires au Burkina Faso, au profit du secteur privé mais beaucoup plus, pour les  utilisateurs de services publics, afin d’accéder aux différents documents pour la réalisation des projets en faveur des populations et améliorer l’accessibilité des documents relatifs aux usagers.

Nous avons eu une belle séance de travail et des engagements ont été pris avec le secteur privé et nos partenaires techniques et financiers, pour une mobilisation au sein des départements ministériels chargés de la mise en œuvre des réformes pour bien positionner le Burkina Faso en matière de facilités d’entreprendre.

Le président du conseil d’administration de la Maison de l’entreprise, Oumarou Yugo, dans ses propos, dit venir avec ceux de la Chambre de commerce, discuter avec le gouvernement de la nécessité de les appuyer et de leur donner les moyens, afin d’accomplir les différentes missions dans l’amélioration du climat des affaires, au niveau de la Maison de l’entreprise en quête de la facilitation des actes à tous les niveaux.

En dépit des problèmes liés à la pandémie de la Covid-19 ou la sécurité, la facilitation des affaires est constante, au vu de l’expérience acquise. Nos propositions sont premièrement, les actes de construire, les registres du commerce et bien d’autres activités qui, à travers la rencontre avec le Premier ministre, vont s’améliorer et surtout en synergie avec tous les ministères concernés, afin d’être efficients par rapport au rendu de leurs activités.

Adélaïde T. Mana/Ouaganews.net

Articles similaires

Burkina/MPP : « Plus de 3 millions de manuels scolaires distribués aux 488 circonscriptions du Burkina » Simon Compaoré

Ouaganews

Burkina : suspension des programmes de RFI sur toute l’étendue du territoire national (Gouvernement)

Ouaganews

COVID 19 et PNDES : un impact économique certain sur les projections

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.