OUAGANEWS
A la UneEconomie & Développement

Burkina : hausse de l’inflation de 15,0% à fin octobre 2022

Selon l’Institut national de la statistique et de la démographie (INSD), l’Indice harmonisé des prix à la consommation (IHPC) du mois d’octobre 2022, a baissé de 1,1% par à rapport septembre 2022. Comparée au mois d’octobre 2021, les prix augmentent de 15,0%.

La baisse du niveau général des prix entre octobre et septembre 2022 est la conjugaison de la baisse des prix des fonctions « produits alimentaires et boissons non alcoolisés », « boissons alcoolisés, tabac et stupéfiants » et « logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles ».  Cependant, cette baisse a été atténuée par la hausse des prix des fonctions «meubles, articles de ménage et entretien courant du foyer », «transports », « loisirs et culture », « enseignement » et «restaurants et hôtels ».

Baisse des prix pour la fonction « produits alimentaires et boissons non alcoolisés »

 La baisse des prix de 1,8% de la fonction « produits alimentaires et boissons non alcoolisés » est imputable à la baisse des prix des céréales non transformées, des farines semoules et grumaux, de la viande de bœuf et de chèvre, des tubercules et plantain, en dépit du renchérissement des légumes frais en feuilles ou en fruit et des pâtes alimentaires.

Les baisses des prix de 1,6% et 0,2% respectivement des fonctions « boissons alcoolisées, tabac et stupéfiants » et « logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles » sont dues à la diminution des prix des tabacs et stupéfiants, notamment la noix de cola et celle des prix des combustibles solides.

Hausse des prix de la fonction « enseignement »

 Les augmentations respectives de 0,5% et 0.2% des fonctions « meubles, articles de ménage et entretien courant du foyer » et «transports» sont expliquées par la montée des prix des articles non durables et celle des prix du transport routier de passagers (tickets de taxi, certains taximen à Ouaga).

L’augmentation de 0,4% des prix au niveau de la fonction « loisirs et culture » est liée à celle des prix des livres scolaires de la papeterie et imprimés, ainsi du matériel de traitement de l’information.

 L’augmentation de 1,5% des prix au niveau de la fonction « enseignement » est essentiellement due à l’augmentation des frais de scolarité de certains établissements. Quant à l’augmentation des prix au niveau de la consommation hors ménage, elle a contribué au renchérissement de 0,5% des prix de la fonction « restaurants et hôtels ».

Selon la volatilité, la baisse des prix des produits de l’énergie, de même celle des produits frais ont une influence baissière sur le niveau général des prix à la consommation. Quant à la provenance des produits, la tendance baissière est imputable aussi bien qu’aux produits importés et aux produits locaux. Selon la durabilité, ce sont les produits non durables. En termes de secteur de production, ce sont les produits du secteur primaire qui sont la cause principale de la baisse des prix en ce mois d’octobre 2022.

L’indicateur de convergence de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) pour le mois d’octobre 2022, est de 13,47% contre 3,26% l’année passée à la même période.

                                                                                  Wandaogo Moussa/OuagaNews

Articles similaires

Présidentielle et législatives 2020 : le MPS ouvre sa campagne par une conférence de presse à Bobo

Ouaganews

Burkina/Obligations de relance du Trésor : 31,98 milliards FCFA dans les caisses de l’Etat

Ouaganews

Fonction publique : Démission de Bassolma Bazié

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.