OUAGANEWS
A la UneSociété

Burkina/Journée internationale des réfugiés : célébrée sous le signe d’une meilleure compréhension et d’une plus grande empathie à leur égard

A l’occasion de la commémoration de la Journée internationale des réfugiés, l’Agence des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) a organisé une cérémonie à Ouagadougou, avec les réfugiés, ce jeudi 20 juin 2024, sur le thème global « solidarité avec les réfugiés ».

Depuis l’an 2000, chaque année, le 20 juin, le monde célèbre la Journée du réfugié. C’est une journée qui vise à rendre hommage aux personnes qui ont été forcées de fuir leur pays. Elle est cependant aussi, une occasion de favoriser une meilleure compréhension et une plus grande empathie à l’égard des réfugiés et de faire connaître leur résilience pour qu’ils démarrent une nouvelle vie.

En effet, d’un rapport publié en 2023, par le HCR sur les déplacements forcés, il ressort que 117, 3 millions de personnes se sont déplacées de force à travers le monde. Et sur ce chiffre, 43,4 millions de personnes ont été recensées comme étant des réfugiés.

Par conséquent au Burkina Faso, avec la nouvelle crise sécuritaire que vit les pays du Sahel, cette dernière décennie, ce sont 40 338 réfugiés et demandeurs d’asile de diverses nationalités qui ont été accueillis.

« Lorsque nous assistons aux traumatismes causés par les conflits et la violence, il est compréhensible de se sentir impuissant et accablé. Je vous remercie autant que vous êtes de votre engagement en étant présent ici aujourd’hui et de votre travail quotidien pour trouver des solutions à la situation complexe des réfugiés, particulièrement ceux vivant au Burkina Faso. », a déclaré  Maurice Azonnankpo, représentant du Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés.

Il explique aussi que les réfugiés doivent avoir la possibilité d’être les membres actifs des communautés qui les ont accueillis, que ce soit par le biais du travail, de l’école, du sport ou d’autres activités. Il demande donc à ce qu’ils aient la possibilité d’apprendre et de progresser, tout en gagnant leur vie avec un sentiment d’appartenance.

Cependant, les réfugiés ont fait un certain nombre de requêtes au gouvernement burkinabè. Il s’agit entre autres de l’employabilité, et la validité restreinte des passeports.

« Le gouvernement fait déjà beaucoup pour les réfugiés et nous comptons faire encore plus pour eux, pour leur intégration, pour leur insertion socio-professionnelle. Nous avons pris bonne note de la requête des réfugiés et le gouvernement l’examinera avec la collaboration des partenaires. », a laissé entendre Dieudonné Sougouri, directeur de cabinet du ministre en charge des affaires étrangères. Par ailleurs, l’occasion a été donnée de récompenser les meilleurs élèves réfugiés.

Ahoua KIENDREBEOGO/OuagaNews.net

Articles similaires

Compte rendu du conseil des ministres du mercredi 17 février 2021

Ouaganews

Burkina : le plafond d’endettement public fixé à 1 302,98 milliards de FCFA en 2022

Ouaganews

10es assises de l’Assemblée générale des projets et programmes : « toutes les recommandations et résolutions adoptées doivent être entièrement mises en œuvre aux échéances indiquées», Albert Ouédraogo

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.